Make people live off
the Land sustainably

Micro irrigation et adaptation au changement climatique à Madagascar

Amélioration de la résilience de 2 000 familles face aux aléas climatiques grâce à la micro-irrigation en goutte à goutte couplée à l’agroécologie

En partenariat avec l’ONG Malgache AMADESE

Micro irrigation et adaptation au changement climatique à Madagascar Image principale

Les régions d’Itasy et d’Analamanga où sont cultivés le riz, le manioc, les haricots, les tomates sont soumises au manque d’eau, en cause l’allongement de la saison sèche et la multiplication des sécheresses pendant la saison des pluies. Face aux aléas climatiques, les familles rurales sont de plus en plus vulnérables : les pluies irrégulières et le manque de fertilité des terres limitent l’activité agricole et les revenus qu’elle procure.

L’expérimentation conduite sur une période de 3 ans par AVSF a démontré l’intérêt de l’utilisation du goutte-à-goutte à faible coût (80 % des pièces fabriquées localement) et ses bénéfices pour les populations :

- un gain en eau de 52 %, en temps de 27 %, en production de 52 %

- un gain en revenu de 135 % (gains moyens obtenus sur différentes spéculations)

- une réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires de 80 %

Ceci dit, même si ces avantages ont été mis en avant, il a été constaté qu’en dehors des achats des projets, la vente des kits de micro-irrigation réalisés par des fabricants locaux est restée faible. Suite à des réflexions en interne, AVSF a conclu que les producteurs n’étaient pas en mesure ou intéressés d’investir dans cette technologie. De nouvelles actions dans cette zone (projet Tambatra) devraient permettre d’identifier les leviers permettant, si cela est pertinent, de valoriser ces matériels.

Valorisation des prévisions météorologiques et adaptation au changement climatique

Nombreuses sont les remarques recueillies auprès des acteurs de terrain, vis-à-vis de leur perception du changement climatique (décalage et réduction de la saison des pluies, diminution du niveau de l’eau, intensité accrue des aléas climatiques, augmentation de la pression des ravageurs, entre autres). Cependant certains effets peuvent être minimisés voire évités, si les producteurs ont accès au préalable aux informations météorologiques avant et pendant les campagnes de culture.

Une stratégie d’identification et de diffusion d’itinéraires de production adaptés aux changements climatiques a été mise en place avec l’ensemble des acteurs concernées et en particulier représentants du Ministère auprès de la présidence en charge de l’Agriculture et l’Elevage (MPAE), du Ministère du Transport et de la Météorologie (MTM), des Régions, des Districts, des Communes et des Organismes de développement.

Cette stratégie se base sur la mise en place d’un circuit d’information des prévisions agro-météorologiques de chaque campagne agricole et la diffusion d’itinéraires de production adaptés aux changements climatiques (par exemple : information de la date de semis, des périodes de sécheresse, etc… pour chaque campagne agricole et pour les principales cultures).

Ce projet a été finalisé en mars 2018 et a reçu le soutien financier de l’Agence Française de Développement.