Make people live off
the Land sustainably

Santé animale et santé publique au Cambodge

Mise en place de mesures de prévention sanitaires et médicales en vue de protéger la santé humaine et animale dans 7 villages de la province de Prey Veng, regroupant 1000 familles.

En partenariat avec la Coopérative de Baphnom Mean Chey et les Services Vétérinaires du district

Santé animale et santé publique au Cambodge Image principale

Au Cambodge, les agriculteurs font face à une double menace : sur la santé animale (peu de vétérinaires, forte mortalité et morbidité des animaux) et sur la santé humaine (utilisation d’intrants chimiques nocifs, menace sur la sécurité alimentaire etc.).

C’est pourquoi ce projet d’AVSF rebaptisé "One Health" cherche à combiner santé animale et humaine pour une meilleure protection de proximité des agriculteurs vulnérables.

En effet, depuis 1992 AVSF a aidé à la formation de plus de 2 700 ACSA au Cambodge. Cette méthode a été reprise par les pouvoirs publics et entités privées il existe aujourd’hui 12 000 ACSA au Cambodge et leur statut est reconnu par les autorités depuis 2011.

Le projet "One Health" apporte des compétences spécifiques aux ACSA sur l’utilisation des médicaments et le stockage de déchets médicaux (construction de fosse fermée pour disposer des déchets médicaux). Il permet de former les éleveurs à l’insémination artificielle chez les porcs pour améliorer la production et prévenir la contamination des maladies, à la vaccination contre la rage ou encore à l’engraissement des bovins (pour améliorer la qualité de viande et augmenter les revenus des éleveurs).

Le projet a également un impact positif sur la santé des paysans car il assure la sensibilisation de la population aux risques sanitaires avec l’organisation d’une "journée de la santé communautaire". Une journée de vulgarisation à l’intention des agriculteurs et des écoliers sur le concept de “One Health” : alimentation saine dans un environnement sain (animaux et cultures). Au cours de cette journée, une distribution de poubelles de recyclage a été organisée ainsi que la construction de fours incinérateurs pour brûler les déchets.


Ce projet a reçu le soutien de l’AFD.