Make people live off
the Land sustainably

Des filières courtes dans les Andes

Recherche, formation et soutien à 27 organisations de producteurs, 7 syndicats nationaux et 400 leaders paysans dans le développement d'alternatives de commercialisation locale de produits paysans et la formulation de politiques publiques.

En partenariat avec Agrocampus, SIPAE, CEPES et AOPEB

  • Des filières courtes dans les Andes Image principale
  • Mercados_campesinos (1).JPG
  • Mercados_campesinos (2).JPG
  • Mercados_campesinos (3).JPG
  • Mercados_campesinos (4).JPG
  • Mercados_campesinos (5).JPG
  • Mercados_campesinos (6).JPG
  • Mercados_campesinos (7).JPG

Dans les Andes péruviennes, boliviennes et équatorienne, des initiatives portées par des organisations paysannes et de la société civile se développent. Ces initiatives mettent en avant des modalités de commercialisation qui garantissent de meilleurs revenus pour les familles paysannes, assurent le développement d’une agriculture paysanne écologiquement intensive et diversifiée et la souveraineté alimentaire.

Dans le cadre de ce projet, AVSF soutient des initiatives de circuits courts et de production d’aliments de qualité dans différents territoires andins. En Equateur, dans la région de Cuenca au sud ou d’Ibarra au nord de la cordillère, AVSF et ses partenaires, le CEDIR et la FICI, accompagnent la démarche innovante et inédite dans le pays de vente directe par les familles paysannes de produits bio sur les marchés municipaux urbains. Les produits bio sont vendus aux consommateurs au même prix que le conventionnel, mais surtout, les prix sont stables toute l’année et permettent donc au consommateur de ne pas souffrir de hausses de prix périodiques. Cette vente directe améliore par ailleurs de manière très significative les prix aux producteurs, en moyenne supérieurs de 30 % aux prix de vente aux revendeurs, et leurs revenus.

A partir d’expériences dans les trois pays andins, le projet Mercados Campesinos a contribué en 2012 à la construction de références permettant de débattre et parfois de faire reconnaitre par les pouvoirs publics la pertinence des circuits courts pour garantir la souveraineté alimentaire dans les territoires. Ainsi en Bolivie, notre partenaire AOPEB a été un des principaux protagonistes de la définition d’une norme technique nationale promue par l’Etat pour la régulation et promotion des systèmes participatifs de garantie pour la production agroécologique.

En Equateur, AVSF a appuyé largement la consolidation d’une direction nationale des circuits courts au sein du ministère de l’agriculture, via la publication conjointe d’un recensement des circuits courts dans le pays, la fourniture d’expertise spécialisée au ministère sur les systèmes de certification de la production biologique et paysanne, et l’appui conseil aux directions régionales du ministère pour l’accompagnement des dynamiques de commercialisation paysanne dans les territoires.

Finalement au Pérou,  la consolidation de l’expérience du marché paysan de l’Arpac à Cusco et sa capitalisation via différents travaux d’études menés par AVSF et son partenaire CEPES ont été récompensées par l’attribution du prix BID-IICA d’expérience innovante pour l’agriculture familiale dans le cadre de la conférence globale pour le développement et la recherche agricole.

+ d'informations sur ce projet en espagnol sur www.mercadoscampesinos.com