Make people live off
the Land sustainably

Pastoralisme et lutte contre la désertification au Nord Sénégal

Appui technique à 2000 familles d'agropasteurs et aux collectivités locales pour une gestion concertée des ressources pastorales dans le Ferlo (plan concerté d'aménagement, hydraulique pastorale, régénération de végétation).

En partenariat avec les collectivités de Matam et de Louga, l'ONG EGAB et les organisations d'éleveurs

  • Pastoralisme et lutte contre la désertification au Nord Sénégal Image principale
  • Zebu
  • Troupeau
  • Charette anes
  • Reservoir Biogaz en ciment - Biodigesteur
  • Reservoir Biogaz en ciment - Biodigesteur
  • Secheresse
  • Troupeau et berger
  • Enfants
  • SEPAGEIT20110013
  • Village
  • Troupeau
  • Femme et zebu
  • Enfants
  • Environnement village

Contexte 

Au Sénégal, 30% de la population vit, au moins en partie, des produits d’élevage.

La principale zone d’élevage est le Ferlo, région adaptée à la pratique d’un élevage extensif mobile. C’est une zone de départ et de transit du bétail en saison sèche et une zone d’accueil des troupeaux en saison des pluies. Le système pastoral local est caractérisé par l’accès partagé à l’espace et aux ressources naturelles : foncier, fourrages, eau et bois. Depuis quelques décennies, de nombreux forages pastoraux ont été réalisés dans la région, modifiant profondément l’économie de ce territoire.

Différentes réformes sur les plans politique, juridique, réglementaire et institutionnel sont en cours dans le pays. Cependant, ces réformes ne prennent pas pour l’instant suffisamment en compte le développement de l’élevage pastoral, dont l’importance économique et l’adaptation au contexte pédoclimatique sont peu valorisées.

C’est dans ce contexte qu’AVSF a mis en œuvre le projet de lutte contre la désertification par l’appui au pastoralisme dans la zone du Ferlo «Ega Egga» dont l’objectif est d’améliorer la gestion des ressources pastorales dans la zone du Ferlo et dans la moyenne vallée du Ferlo.

Méthodologie

Le projet « Lutte contre la désertification par l’appui au pastoralisme dans le Ferlo » vise à lutter contre la désertification par une gestion concertée entre les acteurs du territoire des ressources pastorales et hydriques dans les régions de Louga et Matam principalement.

Pour cela, des Unités Pastorales (UP) sont créées ou renforcées. Une Unité pastorale est un mode de gestion collective des ressources pastorales par les communautés pastorales elles-mêmes. Le projet contribue également à la reconnaissance légale de ces UP et à la mise en réseau de ces Unités avec d’autres acteurs du territoire afin d’assurer une concertation et une meilleure diffusion des informations (hydriques, climatiques, foncières…) qui sont capitales pour la gestion et la sécurisation des territoires pastoraux.

Enfin, des actions spécifiques permettent de favoriser des actions de reforestation, de réduction de prélèvement de ligneux et de mise en place d’activités génératrices de revenus.

Résultats attendus

- 15 unités pastorales sont créées et 11 redynamisées et exercent leur fonction sur la base d’un cadre de concertation

- Diminution des conflits liés à l’accès aux ressources

- Des points d’eau sont aménagés et les organisations d’usagers sont renforcées pour la gestion de cette ressource

- Une société civile responsable est en place au sein des éleveurs du territoire

- Les éleveurs transhumants sont représentés dans les instances de décisions régionales et nationales

- Des centres d'alertes et d'informations fonctionnels sont créés :  Système Pastoral d’Information et d’Alerte Précoce

- Les pratiques d'élevages et de gestion des pâturages sont améliorées

- Les activités économiques de la zone d'intervention du projet sont diversifiées

- Les familles qui disposent d’une unité de méthanisation ou de foyer amélioré contribuent à la réduction des prélèvements sur les ligneux et augmentent leur rendement agricole

- Les résultats du projet sont valorisés

Période

2016-2020

Partenaires 

AVSF accompagne depuis 2008 les agroéleveurs notamment par la mise en place et l’accompagnement d’Unités Pastorales (UP).

La SAED (Société d'aménagement et d'exploitation des terres du delta) qui assure la maîtrise d’ouvrage du projet ASAMM/APEFAM dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et au développement des  territoires ruraux de la région de Matam.

EGAB (Entente des Groupements Associés pour le Développement à la Base) et ADID (Association pour le Développement Intégré et Durable), sont des organisations d’éleveurs représentatives et bien implantées dans la zone sylvopastorale.

Ce projet est soutenu par le FFEM et la Région Auvergne Rhônes-Alpes