Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Témoignage de Stéphan ARINO

Directeur Qualité Globale & Développement Durable E. LECLERC- ACDLec

Depuis plus de 60 ans, E.Leclerc poursuit un objectif : démocratiser la consommation et permettre au plus grand nombre d’accéder à tous les produits et services.


Quel est l’engagement E.Leclerc en matière de développement durable ?

Depuis sa création, l’Enseigne E.Leclerc initie des actions innovantes pour protéger l’environnement et promouvoir le développement durable :

  • La suppression des sacs de caisse.
  • Les Contrats de Progrès Environnement incitant les fournisseurs de l’Enseigne à s’engager dans des économies d’énergie et d’eau.
  • Le projet Zéro Prospectus à l’horizon 2020 qui vise à supprimer l’utilisation de prospectus papier.
  • Le développement des Biocarburants pour proposer une alternative aux énergies fossiles dans le secteur des transports.
  • L’opération « Nettoyons la Nature » qui, pour la 15e année, rassemble des bénévoles afin de collecter les déchets de leurs forêts, quartiers, plages, berges…
  • La démarche Conso Responsable qui propose aux consommateurs d’agir, à travers leur acte d’achat, pour le bénéfice de la planète.

En outre, depuis plusieurs années, les adhérents du Mouvement E.Leclerc ont créé les Alliances Locales à travers lesquelles ils tissent des relations étroites avec des producteurs locaux pour assurer au consommateur :

  • Un produit local (dont le producteur est situé à une distance inférieure à 50 km du magasin).
  • Une traçabilité garantie.
  • Un revenu intéressant pour le producteur.
  • Un meilleur rapport qualité prix.

Ainsi, des Alliances Locales nait un véritable système « Gagnant-Gagnant ».


Comment la collaboration avec AVSF s’inscrit-elle dans vos actions de développement durable ?

En cohérence avec son engagement premier pour que le plus grand nombre de consommateurs ait accès à des produits de qualité à des prix abordables, E.Leclerc s’est naturellement rapproché d’AVSF pour encourager, dans un pays émergent, un système dans lequel tous les acteurs de la chaîne alimentaire sortent gagnants.  C’est ainsi que E.Leclerc s’est vu proposer par AVSF de prendre part à un projet de développement agricole en Equateur visant à aider 400 petits producteurs, dont la moitié sont des femmes, à commercialiser sur les marchés locaux des produits sains (fruits, légumes, produits d’élevage) issus d’une agriculture agroécologique.

Propos recueillis par Isabelle BARNAUD