Pour que les hommes vivent
de la terre durablement

Une université sans mur

Projet éducatif agricole au Guatemala

Une université sans mur Image principale

Au Guatemala, sur les versants de la chaine de montagnes « Los Cuchumatanes » cohabitent depuis 2 500 ans de nombreuses communautés indigènes. Pour ressouder celle d'Ixil, AVSF a mené un projet éducatif original, centré sur les savoir-faire agricoles traditionnels mayas.

Les savoirs comme enjeu communautaire
Les jeunes Ixil sont victimes de phénomènes d’exclusion par les anciens et ne bénéficient d’aucun cursus d’étude adapté pour pouvoir vivre dignement sur leur territoire. Beaucoup d’entre eux sont donc candidats à l’exil vers la ville.
Pour leur permettre de retrouver un rôle dans leurs communautés en maintenant les traditions ancestrales, AVSF et Fundamaya, une ONG locale partenaire, ont eu l’idée de créer une université Ixil. Objectif : proposer aux jeunes une formation diplômante de « Technicien en développement rural communautaire » en 3 ans.

2011 : débuts de l’université « sans mur »
Dans cette université pas comme les autres, les cours ont lieu à l’extérieur pour mieux appréhender la nature. L’idée directrice est de comprendre une culture indigène, afin de permettre aux jeunes de renouer avec les connaissances ancestrales des Mayas sur la « Terre Mère », les cycles naturels de la vie et la culture d’aliments sains pour les générations à venir. La première promotion a débuté avec 90 étudiants, âgés de 18 à 28 ans.

2014 : 13 diplômés qui « font école »
13 jeunes ont obtenu leur diplôme le 21 février 2014 – jour du Nouvel An du calendrier Maya. Au-delà de ces diplômes, c’est bien le succès d’un projet de société alternative et de vivre ensemble qui est proposé au peuple Ixil.
Il fait d’ailleurs déjà école puisque 3 autres régions indigènes au moins ont entrepris d’ouvrir leur propre université. L’enjeu est non seulement de résister à l’homogénéisation culturelle de la société guatémaltèque, mais aussi de contrer les opérations de main-mise sur les ressources naturelles des sociétés hydrauliques, minières et pétrolières transnationales, en violation des droits ancestraux des populations locales.

Vous aussi, soutenez les projets d'AVSF