Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Naissance d’une économie solidaire en Equateur

Naissance d’une économie solidaire Image principale

Zoom sur le MESSE (Mouvement d’Economie Sociale et SolidairE) né en 2007 en Equateur et regroupant plus de 200 organisations locales, sociales et solidaires.

En Equateur, l’économie solidaire a pris une multitude de visages, et les expériences menées en opposition aux modèles économiques dominants sont légion depuis plusieurs années. C’est dans cet environnement qu’est né le Mouvement de l’Economie Sociale et Solidaire, une instance nationale qui regroupe plus de 200 organisations pratiquant une économie solidaire aux aspects des plus variés : production agroécologique, circuits courts, commerce équitable, tourisme communautaire, habitat solidaire, santé traditionnelle, finances solidaires…

Animateurs : un maillon indispensable
Bien qu’encore très jeune, le MESSE a connu une forte croissance ces dernières années et a beaucoup soutenu la formation d’animateurs communautaires. Ceux-ci sont en effet un maillon essentiel pour la construction sociale dans les territoires, et ils se font le relais des campagnes de communication et de formation, ils accompagnent le développement de la vente directe, de la production agroécologique ou du commerce équitable.

Dégustations à l’aveugle
Ils ont, entre autres, relayé une grande campagne nationale de sensibilisation des consommateurs intitulée « Qu’il est sain de manger des produits de notre terre » sur les marchés de producteurs, dans les écoles, collèges et universités, et aussi dans les différents points de vente du mouvement MESSE. Pour sensibiliser les consommateurs aux saveurs des produits, on leur a proposé des tests sensoriels sur des aliments locaux, comme des dégustations à l’aveugle pour retrouver le goût d’aliments «oubliés», ou des ateliers de cuisine pour apprendre à les préparer.

Troc et marchés paysans
Le mouvement a aussi encouragé des ateliers interactifs entre producteurs, consommateurs et acteurs de la gastronomie, pour mieux faire connaître les activités agricoles et les contraintes des exploitations. Par exemple, à l’occasion de certaines fêtes traditionnelles, des évènements ont été organisés autour des semences paysannes pour souligner leur importance dans la chaîne alimentaire, ainsi que des trocs pour faire comprendre certaines pratiques ancestrales.

Le MESSE a ainsi donné naissance à un réseau de marchés paysans, lieux d’échange des savoir-faire, de partage, et de lien social accru, influençant favorablement les politiques dans un développement des territoires valorisant l’humain, le vivre ensemble et la nature.

Vous aussi, vous pouvez soutenir les projets d'AVSF