Pour que les hommes vivent
de la terre durablement

Sur la route solidaire de Madagascar

Julia REROLLE, ingénieure agronome spécialisée dans la gestion des écosystèmes

Julia REROLLE, ingénieure agronome spécialisée dans la gestion des écosystèmes, s’apprête à partir en mission à Madagascar en tant qu’assistante technique pour l’ONG « Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières » (AVSF). Elle nous délivre son témoignage à l’approche de cette aventure.

Comment te sens-tu à l’approche de ce départ ?

J’ai hâte d’y être ! AVSF met en place un parcours d’intégration avant chaque départ d’un expatrié sur le terrain. Je viens de terminer le mien et j’ai pu ainsi rencontrer quasiment toute l’équipe à Lyon et à Paris. Grâce à cela, je comprends mieux les liens entre l’association et le terrain, même si je pense que cette compréhension sera forcément bien meilleure sur place.

Quelles sont les raisons qui t’ont motivée dans ce poste ?

Premièrement, la mission technique de terrain proposée correspond à mes études et mon projet professionnel. J’y retrouve des enjeux agricoles, environnementaux et socio-économiques. De plus, je suis intéressée par son enjeu global qui est de diminuer l’insécurité alimentaire de la zone, en travaillant étroitement avec les populations locales.

Le fait de travailler avec AVSF aussi a influencé positivement ma réponse à leur offre d’emploi. Il se trouve que je connais bien cette association en tant que bénévole. J’apprécie précisément la manière dont ils travaillent ; leurs valeurs, leur méthode. J’aime qu’elle accompagne les populations locales pour les autonomiser, sans pour autant travailler à leur place.

Enfin la destination, Madagascar, m’attire car je suis très intéressée par promouvoir l'agroécologie auprès des communautés rurales dans les pays du Sud. Ce sera ma 4e expérience « terrain », après le Brésil, le Nicaragua et le Congo.



Comment as-tu connu l’association AVSF ?

Je la connais depuis le début de mes études car un des professeurs de l’école rennaise était administrateur bénévole d’AVSF. Au moment de ma recherche d’emploi, je me suis vraiment reconnue dans cette association. Je me suis donc rapprochée de la structure à Lyon et j’y ai fait la rencontre de Jean-François LAMOUREUX, délégué général à la vie associative, qui m’a tout expliqué. J’ai alors pris en main l’animation de la vie associative lyonnaise en trouvant de nouvelles activités et de nouveaux bénévoles.

Maintenant ma route se poursuit avec l’association, mais en tant que volontaire et sur le terrain, au cœur des activités.

Propos recueillis par Marine FOULON

En savoir + pour travailler avec AVSF