Pour que les hommes vivent
de la terre durablement

Revenus en +, CO2 en - au Pérou

La densification des plantations caféières, la plantation d’arbres et la reforestation : les 3 piliers des projets agroforestiers d’AVSF

Revenus en plus, CO2 en moins au Pérou Image principale

En 2010, AVSF a lancé un projet innovant dans le district de Pichanaki au Pérou : densifier la plantation d’arbres  en s’appuyant sur les coopératives de producteurs de café.


Attention, déforestation !
La région concernée par le projet - appelée « Forêt Centrale » - borde la cordillère des Andes du côté amazonien. Le climat de type tropical et d’altitude y favorise des cultures variées : cacao et agrumes en zones basses, café en zones hautes. Mais l’accroissement démographique et l’arrivée de paysans très pauvres des régions andines, pratiquant une agriculture migratrice, ont engendré une très forte pression sur les terres. Les parcelles cultivées, en moyenne de moins de 2,5 hectares, sont de plus en plus érodées et donc moins fertiles. Cela entraîne une baisse des rendements agricoles et accélère l’avancée sur les zones forestières plus hautes. Et les cultivateurs eux-mêmes ressentent déjà l’impact négatif de cette déforestation sur l’environnement et donc le climat local.

800 hectares reforestés
Les premières plantations ont été réalisées en 2009 : 285 hectares de parcelles caféières ont été enrichies de 100 arbres par hectare, grâce à un très fort investissement des producteurs de café. La superficie totale s'élève à 800 hectares.
L'ingénieur et les experts forestiers du projet ont privilégié des essences natives telles que Swietenia microphylla, Cedrela fissilis et Guazuma critina et les équipes d’AVSF ont soutenu l’installation de pépinières d’essences utilisées en construction. Ce parti-pris garantit aux agriculteurs un capital à moyen-long terme (25-30 ans), tandis que l’ombrage supplémentaire apporté améliore la productivité des caféiers à moyen terme, donc le revenu des agriculteurs.

Des projets pour toujours moins de CO2
Un second projet de densification arboricole en caféiers hors compensation carbone est en développement. Destiné à 350 agriculteurs sensibles à la démarche agroforestière mais dont les parcelles ne sont pas éligibles à la certification carbone, le projet portera sur 1000 hectares. 
Mieux encore : ces deux projets agroforestiers ont été couplés à des initiatives spécifiques pour la capture de CO2, ce qui a déjà permis de planter 80 000 arbres dans les propriétés de 102 producteurs certifiés biologiques.

Les objectifs sont donc triple : lutter contre la dégradation des sols facteur de perte en biodiversité, diversifier les revenus des agriculteurs grâce aux produits du bois, et atténuer les effets du changement climatique par un stockage accru du CO2, grâce au reboisement dans le cadre de la compensation carbone pour compenser l’utilisation des énergies fossiles.

VOUS AUSSI, VOUS POUVEZ SOUTENIR LES PROJETS D'AVSF