Pour que les hommes vivent
de la terre durablement

Les jeunes au cœur du développement rural

Gauthier Ricordeau, responsable des projets « Jeunes Ruraux »

Les jeunes au cœur du développement rural  Image principale

Dans les pays en développement, des millions de jeunes ruraux arrivent sur le marché de l’emploi chaque année. Ces jeunes sont porteurs de l’énergie et de la créativité dont ces pays ont besoin pour gérer leur transition économique et résoudre les problèmes de sécurité alimentaire, de gestion durable des res- sources naturelles et de création de richesse dans les terroirs.
Mais ces mêmes jeunes ne peuvent pas tous se projeter dans des activités de production agricole. Il faut donc les former à d’autres métiers qui leur offrent un avenir et leur permettent de s’insérer dans la société. Cette insertion socio-économique est un défi de taille qui sous-tend la plupart des projets d’AVSF et de ses partenaires et se traduit par des actions destinées à rendre le métier de paysan plus attractif, et soutenir la création d’emplois agricoles - ou non- par des formations adaptées.

Rendre le métier de paysan plus attractif
En améliorant la viabilité d’agricultures paysannes diversifiées, durables et rémunératrices et en formant parallèlement les jeunes aux techniques agricoles et de gestion, le métier de paysan peut devenir plus attractif et réduire l’attrait de migrations hasardeuses. 

Parallèlement, il faut aider le monde rural à s’organiser, car les innovations ou les évolutions des circuits commerciaux créent le besoin de nouvelles compétences sur le territoire, qui se traduisent en création d’emplois publics (administrations et associations) ou privés (entrepreneurs et salariés) grâce à  de nouveaux débouchés. L’histoire et les résultats de l’Union Fanohana à Madagascar sont exemplaires dans ce registre. Fanohana signifie « ensemble » en malgache. Et en 2009, AVSF a soutenu la création de cette Union par le regroupement de 4 coopératives existantes, pour valoriser les productions de leurs membres (litchis, vanille, poivre, cannelle, baies roses, gingembre...).

En 5 ans, Fanohana a vu son carnet de commande de litchis multiplié par 10, ce qui fait d’elle le premier fournisseur au Monde de litchis certifiés Bio et Equitable.

Fonctionnant au départ grâce au seul engagement de ses leaders, elle salarie actuellement un directeur issu des membres de la coopérative, une secrétaire comptable et un animateur. Et durant la période de préparation de la vanille, l’Union emploie 10 à 20 personnes supplémentaires pendant 3 mois.

Générer la création d’emplois non agricoles
Le développement des territoires accompagné par AVSF permet aussi le développement de nouveaux secteurs d’activité dans le monde rural et de métiers annexes, non liés à l’agriculture, qui dynamisent la vie locale (petit commerce, construction, ateliers de mécanique ...).
Toutefois, le manque d’opportunités maintient un certain exode rural vers les villes et les zones d’activités industrielles. Il faut donc aussi permettre aux jeunes ruraux de se former à d’autres métiers, pour ne pas être cantonnés en bas de l’échelle, dans des emplois de base mal rémunérés, ou pire, condamnés à l’inactivité.

En Equateur, le projet « tourisme rural » d’AVSF a accompagné des communautés dans le développement de séjours touristiques. Ce soutien s’est accompagné de formations pour les jeunes aux métiers de guide, de restauration, de réception hôtelière … Et aussi de 300 formations dispensées à plus de 170 personnes dans des activités connexes telles que maçonnerie, mécanique, menuiserie, boulangerie et informatique.

  VOUS AUSSI, VOUS POUVEZ SOUTENIR DES PROJETS D'AVSF