Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Un savoir ancestral inestimable au Pérou

Des solutions pour perpétuer les savoirs et pratiques du peuple Awajun, aujourd’hui menacés, sont mises en place.

Un savoir ancestral inestimable au Pérou Image principale

Isolé au cœur de l’Amazonie péruvienne, dans la province de Condorcanqui, le peuple Awajun a toujours vécu en totale harmonie avec la forêt environnante et le fleuve. Les Awajuns sont pêcheurs, chasseurs, cueilleurs et depuis quelques années cultivateurs. Car ce peuple doit aujourd’hui faire face à un triple défi. D’abord, défendre son territoire et ses droits, menacés par la pollution des exploitations minières et pétrolières que les gouvernements successifs ont largement contribué à favoriser. Ensuite faire face à une pression démographique qui, mise en rapport avec la raréfaction des ressources en poissons et animaux sauvages, implique une diversification rapide des produits alimentaire. Et enfin, éviter que son ouverture au monde n’entraîne une perte irrémédiable : celle de ses valeurs et savoirs ancestraux.

Aussi les actions d’AVSF en faveur des familles indiennes s’inscrivent-elles dans une double perspective : les accompagner dans l’acquisition de connaissances et pratiques agricoles nouvelles et les aider à perpétuer leurs pratiques et savoir-faire traditionnels.

Un précieux savoir des plantes

Le peuple Awajun a une connaissance ancestrale des plantes, et notamment pour certaines, de leurs effets psychotropes. Dans la tradition chamanique, ces plantes permettent de rentrer en contact avec les esprits de la forêt ou des anciens, pour savoir comment soigner un malade ou, de façon plus générale, comment agir pour le bien de la communauté. Mais au-delà de cette tradition, les indiens de l’Amazonie ont indubitablement des connaissances botaniques que tous les grands laboratoires mondiaux tentent de percer et d’exploiter pour mieux soigner.

10 jardins à vocation médicinale

Dans le cadre du projet AVSF, chaque chef de village a donc été chargé d’identifier les plantes de son territoire, et les usages qu’en faisaient les familles indiennes, notamment pour soigner et guérir. L’Achiote, l’ayahuasca, le cacao, le huayasa wais et la guayaba ont été largement signalés. Cela a permis de créer 10 jardins botaniques, gérés et entretenus directement par les familles, pour reproduire les plantes médicinales les plus utilisées, avec comme objectif de produire des semences et de propager ces plantes dans d’autres villages.

Un renouveau pour la céramique Awajun

Un autre savoir-faire ancestral Awajun, la céramique artisanale réalisée à partir de terre et d’encres végétales, a fait l’objet d’un programme d’enseignement soutenu par AVSF. Une spécialiste des céramiques traditionnelles a enseigné à un groupe référent de femmes comment améliorer la cuisson des plats pour les rendre plus résistants, et mieux faire connaître leur provenance en les signant. Parallèlement, des formations ont été mises en place pour les aider à améliorer la qualité de leurs productions et leurs trouver de nouveaux débouchés commerciaux.
Les iconographies traditionnelles ont été répertoriées et digitalisées pour être transmises en classe primaire aux enfants des villages, et une demande a été formulée au Ministère de l’éducation pour la reconnaissance et la sauvegarde de cette précieuse culture Awajun au Pérou.

VOUS AUSSI, VOUS POUVEZ SOUTENIR DES PROJETS D'AVSF