Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Réhabilitation et résilience post-ouragan Matthew en Haïti

Relancer la production agricole dans le Grand Sud pour permettre une amélioration durable de la résilience et la sécurité alimentaire des ménages affectés par l’ouragan

En partenariat avec GRET, KORAL, RECARB, ODIGA, PADAS, ASPVEFS, ACDIB, MFNB, ANATRAF

  • Réhabilitation et résilience post-ouragan Matthew en Haïti Image principale
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY150
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY154
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY162
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY164
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY166
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY168
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY170
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY173
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY174
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY176
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY178
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY179
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY181
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY184
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY185
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY186
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY187
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY189
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY192
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY193
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY195
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY196
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY198
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY199
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY202
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY203
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY205
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY207
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY209
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY212
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY213
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY214
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY215
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY217
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY220
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY223
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY229
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY230
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY231
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY234
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY236
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY239
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY241
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY243
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY244
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY245
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY246
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY247
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY248
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY250
  • AVSF-HAITI-2017-TRISTANPARRY251

Après le passage dévastateur de Matthew sur Haïti, le projet d’AVSF vient en aide à 8 organisations paysannes (2,280 familles) des départements du Sud et de la Grande Anse. Avec une priorité : stimuler des activités productives qui génèrent emplois et revenus à long terme.

Le bilan de l’ouragan Matthew (octobre 2016) est lourd pour Haïti : 1 000 morts, 175 000 personnes sinistrées, des dégâts immenses sur les infrastructures, les habitations et les ressources naturelles. Globalement la perte de cheptel avoisinerait 70% et la destruction de cultures 80%, dans les zones les plus affectées de la Grand-Anse, dans le sud-ouest du pays où des milliers de familles paysannes ont tout perdu.

Pour AVSF, la situation appelle une réponse humanitaire rapide et coordonnée, mais aussi  des perspectives à long terme.

Les bénéficiaires du projet sont les familles les plus vulnérables, membres de huit organisations pré-identifiées pour avoir accès au fonds d’aide, soit 2,280 familles au total.

Cette aide d’urgence doit à la fois favoriser la reconstruction de 200 maisons dont les toits sont le plus souvent arrachés, améliorer la situation nutritionnelle des plus vulnérables et appuyer la relance des activités agricoles, pour permettre aux familles de récupérer des moyens d’existence grâce à l’élevage et l’agriculture.

Après un cyclone, les agriculteurs doivent pratiquer des cultures à cycles court, à la fois pour se nourrir, et redevenir autonome en vendant leur production, et ainsi éviter une migration forcée vers les villes alentours. Les espèces préconisées par le projet sont le « pois de souche » avec un cycle de 1,5 mois, le haricot noir, le maïs et les semences maraîchères (épinard, piment, poivron, calalou, carotte…).

Pour accélérer la relance, 6 ateliers de transformation de fruits sont réhabilités avec le remplacement du matériel et équipements détruits, la mise en place d’un fonds de recapitalisation pour permettre aux ateliers de relancer leurs activités (achats de matières premières, emballages, etc.). Au niveau de l’élevage 500 caprins sont distribués aux familles, distribution de chèvres de races locales et de boucs améliorés avec une formation aux soins de base. En parallèle, la distribution de semences permettra aux familles de générer une production jardinière.

L’ouragan Matthew a mis le système d’irrigation hors d’usage et sa remise en état est une priorité pour la relance des cultures. Pour y participer, 80 personnes seront mobilisées pendant 10 jours pour le nettoyage et le curage du principal canal d’irrigation, ce qui aura pour effet collatéral d’améliorer durablement l’accès à l’eau pour l’irrigation agricole.

Le projet devra aussi permettre aux agriculteurs de tester des variétés améliorées et des pratiques agroécologiques et agroforestières adaptées, pour s’affranchir de la dépendance aux intrants chimiques, et à l’endettement permanent qu’elle génère.

Le développement de l’agroforesterie pour 850 familles, notamment pour le cacao et les manguiers, est un des axes forts du projet. Considérant les pertes pour des producteurs suite au cyclone Matthew, un système de subvention est préconisé. Ces mesures  favoriseront aussi l’implication des jeunes en tant qu’acteurs de développement local, sous forme d’associations ou de pépinières d’entreprise.

Ce projet a reçu le soutien de de la Fondation de France et de l’AFD.