Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Études et témoignages

Pour une prise en charge lucide et partagée avec nos partenaires financiers des risques dans les projets

Editeurs : Groupe Initiatives
Année : 2017

Pour une prise en charge lucide et partagée avec nos partenaires financiers des risques dans les projets

Le risque est devenu un élément clé de l’identité des organisations de solidarité internationale (OSI). Sa gestion détermine nos modalités de travail et les OSI sont de manière croissante reconnues et recherchées pour leurs propres facultés de résilience, en accordant leur fonctionnement, leurs modes opératoires et leurs démarches partenariales aux situations spécifiques et enjeux critiques des territoires. Avec près de 540 opérations dans 62 pays et 780 contrats annuels, les projets des organisations du Groupe initiatives (Gi), dont AVSF est membre, baignent dans un halo de risques. Ce constat nous a incités à mettre en discussion ce sujet encore trop souvent tabou dans le secteur. Le 46ème numéro de Traverses propose une réflexion méthodologique, qui s’appuie sur des études de cas et des regards d’experts, ouvre une discussion stratégique avec les partenaires techniques et financiers pour une prise en compte et un partage plus équilibré du risque dans ses différentes dimensions. Les OSI sont en effet reconnues pour leurs capacités de résilience : nos facultés à adapter notre fonctionnement, nos modalités opératoires et nos démarches partenariales en fonction de ces risques sont recherchées. Toutefois, cette résilience est aujourd’hui considérablement fragilisée par le cumul d’au moins 7 risques récurrents liés aux modalités financières et contractuelles que la note complémentaire de positionnement produite par le Gi, souhaite ainsi mettre en discussion.

Retrouvez le texte intégral du Traverses n°46 : Quelle prise en charge du risque projet par les OSI ?

Retrouvez l'ensemble des documents et analyses du Groupe Initiatives sur les risques projets


En savoir plus

Pour une prise en charge lucide et partagée avec nos partenaires financiers des risques dans les projets

Le risque est devenu un élément clé de l’identité des organisations de solidarité internationale (OSI). Sa gestion détermine nos modalités de travail et les OSI sont de manière croissante reconnues et recherchées pour leurs propres facultés de résilience, en accordant leur fonctionnement, leurs modes opératoires et leurs démarches partenariales aux situations spécifiques et enjeux critiques des territoires. Avec près de 540 opérations dans 62 pays et 780 contrats annuels, les projets des organisations du Groupe initiatives (Gi), dont AVSF est membre, baignent dans un halo de risques. Ce constat nous a incités à mettre en discussion ce sujet encore trop souvent tabou dans le secteur. Le 46ème numéro de Traverses propose une réflexion méthodologique, qui s’appuie sur des études de cas et des regards d’experts, ouvre une discussion stratégique avec les partenaires techniques et financiers pour une prise en compte et un partage plus équilibré du risque dans ses différentes dimensions. Les OSI sont en effet reconnues pour leurs capacités de résilience : nos facultés à adapter notre fonctionnement, nos modalités opératoires et nos démarches partenariales en fonction de ces risques sont recherchées. Toutefois, cette résilience est aujourd’hui considérablement fragilisée par le cumul d’au moins 7 risques récurrents liés aux modalités financières et contractuelles que la note complémentaire de positionnement produite par le Gi, souhaite ainsi mettre en discussion.

Retrouvez le texte intégral du Traverses n°46 : Quelle prise en charge du risque projet par les OSI ?

Retrouvez l'ensemble des documents et analyses du Groupe Initiatives sur les risques projets



Cacher