Pour que les hommes vivent
de la terre durablement

Conserver le riz au Cambodge

Les conditions climatiques difficiles (humidité, chaleur, inondations) et les rongeurs occasionnent de nombreuses pertes de récoltes. En promouvant des stockages collectifs, AVSF améliore à la fois la conservation du riz et le revenu des paysans.

Conserver le riz au Cambodge Image principale

En Asie, le gaspillage d’aliments est estimé à 11 kg par individu et par an, ce qui est faible contre les 95 kg en Europe et 115 kg en Amérique du Nord.

Stocker le riz dans un grenier collectif…

Le riz est l’aliment de base et son prix flambe régulièrement en période de pénurie, notamment entre deux récoltes. Ce sont souvent les commerçants qui bénéficient de ces fluctuations : ils achètent le riz en début de saison, puis le revendent au prix fort pendant la période de soudure, et proposent aux habitants des prêts à taux d’intérêt exorbitants (100% !).

Pour rompre cet engrenage, et répondre aux besoins alimentaires des paysans cambodgiens, AVSF a proposé aux villageois d’organiser des systèmes de stockage de riz. Le principe est simple : une association de producteurs s’organise au niveau du village, AVSF finance l’achat du premier stock de riz et la construction d’un grenier collectif, pour tenir jusqu’à la récolte suivante.

…Pour sa meilleure conservation

A la fin de la saison, chaque membre de l’association stocke son riz dans ce grenier collectif, où il est mieux protégé de l’humidité, des moisissures et des attaques de rongeurs que dans les réserves individuelles. Les greniers collectifs sont en effet construits sur pilotis, pour échapper aux inondations fréquentes dans la région, et avec des parois en bois pour protéger la récolte des dégradations dues à la lumière.

Autre avantage : chaque membre de l’association emprunte du riz selon ses besoins, avec des taux d’intérêt beaucoup plus bas, de l’ordre de 10% à 20% par an. Les paysans peuvent ainsi nourrir leur famille toute l’année, et surtout passer plus de temps à travailler leurs rizières.

Développer des services annexes

L’association Banque de Riz du village de Trapeang Kronhoung (province de Takeo, district de Tramkak) a été créée en 2006, sous l’impulsion d’AVSF, pour répondre aux pénuries alimentaires. Monsieur You Tim témoigne de son succès :

« Depuis que la banque de riz existe, nous avons toujours eu assez de riz pour manger, sans besoin d’aller vendre notre force de travail ailleurs à la saison de culture du riz. Nous n’empruntons plus et nous avons un meilleur revenu. »

En 2010, l’association est devenue coopérative agricole et a pu proposer 4 activités supplémentaires : un magasin de vente au détail, le commerce d’engrais et de riz blanc et le prêt financier. En 2016, la coopérative détenait une réserve de 26 tonnes de riz, bénéficiant à 105 membres.

Depuis, une Fédération des Paysans Cambodgiens pour le développement est née des 70 organisations paysannes issues des banques de riz soutenues par AVSF. Elle s’impose comme l’une des deux organisations les plus représentatives des petits riziculteurs, et poursuit le travail de stockage collectif pour lutter contre le gaspillage des récoltes et défendre les intérêts des petits paysans.