Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

La nouvelle campagne de sensibilisation d’AVSF

Cette année, AVSF se réapproprie le terme de progrès et l’applique à l’agriculture paysanne et l’agroécologie, qui constituent des voies d’avenir pour répondre aux besoins et aux défis des sociétés.

Cette campagne s’appuie sur le site narretonspasleprogres.org qui présente certains de nos projets. À travers leurs résultats concrets, nous sommes en mesure de montrer que l’agriculture paysanne, combinée à l'agroécologie, permet d’augmenter la productivité agricole des exploitations paysannes les plus vulnérables, de favoriser la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, d’accroître les revenus paysans, d’améliorer leur résilience aux aléas climatiques et de lutter contre le changement climatique, tout en préservant les ressources naturelles et la biodiversité.

Pour en savoir plus, lire le dossier de campagne

De premières victoires pour de grands enjeux, qu’il faut aujourd’hui consolider, reproduire et développer pour convaincre les indécis et mener ainsi une transition agroécologique ambitieuse et indispensable des systèmes agricoles et alimentaires.

Une newsletter pour soutenir l’agriculture paysanne et la consommation responsable

Qu’ils habitent la France ou des pays moins développés, les paysans et les paysannes rencontrent des problèmes similaires, selon des modalités variables. Aux mêmes problèmes, les mêmes solutions ! C’est l’objet de cette newsletter : présenter et comparer des initiatives françaises et du monde, qui défendent l’agriculture paysanne et la consommation responsable.

Pour s’inscrire, rendez-vous sur narretonspasleprogres.org

5e année de sensibilisation

Souvenez-vous, AVSF a précédemment mené 4 campagnes de sensibilisation autour des thèmes de l’agriculture et de l’agroécologie. Retrouvez les sites ci-dessous :

2014 : + près, + sain, + juste

2015 : Stop pesticides

2016 : Liberté pour les paysans

2017 : Cultivons la biodiversité

AVSF poursuit son combat, celui de défendre les paysans et les paysannes les plus démunis et d’accélérer la transition agroécologique.