Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Lutte contre la malnutrition infantile sur les Hauts Plateaux malgaches

Lutte contre le retard des croissance des enfants de moins de 5 ans par l'amélioration de production et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en milieu rural auprès de 60 ménages et de la population de 10 quartiers des hauts plateaux malgaches

Projet Tambatra (Ensemble), en consortium avec l’Office National de la nutrition de Madagascar et le PAM (Programme Alimentaire Mondial) et les ONGs GRET et ACF (Action contre la Faim).

  • Lutte contre la malnutrition infantile sur les Hauts Plateaux malgaches Image principale
  • Agricultrices.JPG
  • Culture_maraichère.JPG
  • DSC00129.JPG
  • DSC00136.JPG
  • Echange_technique.JPG
  • Echanges_sur_parcelle_maraichère.JPG
  • Famille_accompagnée.JPG
  • Fosse_fumière_et_rizière.JPG
  • Manioc_et_fruitires.JPG
  • Parcelles_terrasse.JPG
  • Paysage_commune_Fieferana_projet_Tmbatra.JPG
  • Préparation_sol_rizière.JPG
  • Productrice.JPG
  • Productrice_Maïs.JPG
  • Zébus.JPG

Dans le contexte de l’insécurité alimentaire grandissante dont sont victimes plus d’un tiers des ménages ruraux et de la malnutrition chronique qui touche un enfant sur deux, le gouvernement malgache a mis en place une politique publique regroupée dans le Plan National d’Actions en Nutrition (PNAN). Ce PNAN qui en est à sa phase 3, est mis en œuvre par l’ONN avec l’appui d’opérateurs et de bailleurs de fonds.

C’est dans ce cadre que s’inscrit le projet proposé, en tant qu’action pilote destinée, en cas de succès, à être mise en œuvre à plus grande échelle. Pour un succès du PNAN 3, il est indispensable de concevoir une synergie des activités sur un même territoire et d’en mesurer l’impact de manière approfondie. Ce projet sera mis en œuvre sur le territoire de la commune de Fieferana, commune rurale proche d’Antananarivo, dans le district d’Avaradrano.

 Le projet se donne quatre objectifs spécifiques :

1) Renforcer les activités de prévention de la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans

2) Renforcer la sécurité alimentaire en milieu scolaire

3) Renforcer durablement la sécurité nutritionnelle et alimentaire des ménages

4) Assurer la coordination de la mise en œuvre d’un projet multiacteurs de lutte contre la malnutrition

Le projet aura des activités de sensibilisation et de formation dans trois domaines principaux :

1) La production agricole, en développant via l’agroécologie des pratiques de cultures plus résilientes par rapport au changement climatique. Les produits pourront être consommés par les familles, commercialisés pour permettre d’augmenter leurs revenus ou encore valorisés dans les cantines scolaires de la commune

2) La nutrition, en mettant en œuvre le paquet d’activités prévu dans le cadre du PNAN 3

3) L’accès à l’eau et à l’assainissement.

Les modes d’actions du projet seront un renforcement des autorités communales et des fokontany (villages); un appui aux autorités sanitaires et aux agents de santé communautaire ; le renforcement de la nutrition dans les écoles avec les enfants et les instituteurs et enfin des actions avec des ménages ciblées et volontaires de la commune pour des conseils agricoles et nutritionnels. AVSF sera particulièrement impliqué dans l’appui aux familles paysannes sur les aspects agricoles, en tenant compte de leurs besoins et demandes spécifiques sur la zone concernée par le projet, et en concertation avec les partenaires des autres volets du projet.

Le travail en synergie des cinq opérateurs permettra de co-construire un système de référencement des bonnes pratiques à l’échelle d’un territoire permettant d’apporter des solutions durables pour améliorer la nutrition et la sécurité alimentaire. L’ONN pourra utiliser les leçons apprises par le projet pour une mise à l’échelle sur des territoires plus étendus.

Le projet a démarré en février 2019 pour une durée de 3 ans, grâce à un financement de la Principauté de Monaco et touchera directement une population de 1500 ménages, dont 1590 enfants de moins de 5 ans et 882 enfants d’âge scolaire.