Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Au Mali, Burkina Faso et Niger, relance économique et cohésion sociale dans le zone transfrontalière

Appui technique et financier aux organisations économiques paysannes et collectivités locales dans la réhabilitation des équipements et infrastructures de bases pour relancer le développement socio-économique et renforcer la cohésion sociale

Projet "Trois Frontières", mis en œuvre par le consortium de membres du Groupe Initiatives IRAM- AVSF-CIEDEL-GRET

Relance économique et cohésion sociale dans le zone transfrontalière Image principale

Au Mali, Niger et Burkina Faso, le projet « Trois Frontières » a pour but d’appuyer le développement socio-économique et de renforcer la cohésion sociale dans les territoires transfrontaliers. AVSF est chef de file pour le Mali en partenariat avec l’AOPP et PROMAN. Les activités se déroulent sur 6 Cercles transfrontaliers dans les régions de Mopti, Tombouctou et Gao.

Démarré en novembre 2018, la phase d’amorçage a permis, avec les élus locaux, les services techniques et les organisations agricoles, d’identifier les filières porteuses de développement et de stabilité sur lesquelles le projet appuiera des investissements des collectivités et des coopératives agricoles sur les 4 années à venir. A partir du deuxième semestre 2019, le programme prévoit le démarrage des activités d’appui aux filières bétail viande, lait, niébé, sésame, maraîchage et pisciculture, cette dernière pour les Cercles traversés par le fleuve Niger.

L’ensemble des activités s’appuie sur la redynamisation de coopératives agricoles de jeunes et de femmes déjà actives sur ces filières, avec une attention particulière à la répartition équilibrée des appuis du point de vue géographique et communautaire et la prise en compte des facteurs liés aux conflits (accès aux ressources naturelles et au foncier, multi usage de certains espaces, etc…). Des rencontres et des formations sur la médiation et la gestion des conflits accompagneront ces investissements.

L’ensemble des activités doit permettre de réduire les tensions sociales et de développer rapidement et durablement l’économie locale dans des territoires touchés depuis plusieurs années par une forte insécurité et par des conflits communautaires, souvent très sanglants.

Projet financé par l’Agence Française de Développement et le Centre de Crise et de Soutien du Ministère de l'Europe et des affaires étrangères.