Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Le Programme Équité : développer le commerce équitable en Afrique de l'Ouest

Cet ambitieux programme fait du commerce équitable un moyen puissant pour lutter contre la pauvreté et accélérer la transition agroécologique

Au Burkina Faso, en Côte d'ivoire, au Ghana, au Mali et au Togo, le programme Equité réorganise l’équitable au service de la transition écologique dans 5 filières porteuses : cacao, karité, anacarde, fruits et artisanat local.

Prix trop bas, précarité, déforestation et changement climatique sont autant de facteurs qui impactent le quotidien des petits producteurs et les poussent à revendiquer la construction de filières plus durables et équitables.

En 2016, AVSF et ses partenaires (Plateforme de Commerce Equitable France et Fairtrade Africa – West African Network) lancent la première phase d’un projet d’appui au développement du commerce équitable en Afrique de l’Ouest, baptisé EQUITE. Ce projet novateur vise à favoriser le commerce équitable en procurant un meilleur revenu aux producteurs locaux, tout en protégeant l’environnement.

Moins de pauvreté pour plus de biodiversité

Pour Marc Dufumier, agronome et président de Commerce Équitable France « il s’agit de proposer le commerce équitable comme un outil de résilience écologique (…) et d’étendre les pratiques agroécologiques grâce à des filières plus rémunératrices et des primes de développement. »

À ce jour, la mise en place du projet a déjà permis de soutenir 19 coopératives de producteurs dans la mise en œuvre de formations et d’assistance technique à la gestion durable de la fertilité des sols, de la biodiversité forestière, à la certification environnementale des démarches d’agroécologie, à l’amélioration des systèmes de production, transformation, valorisation des déchets ou encore à l’adoption et la diffusion de bonnes pratiques environnementales.

Des résultats jugés « bons » à « excellents »

L’évaluation externe finale de ce projet - menée par le bureau d’études Salva Terra - a jugé très positivement la performance globale du programme et quantifié ses impacts sur les 19 organisations coopératives concernées.

Tandis que plus de 75% des projets ont contribué à améliorer de manière significative les revenus et la sécurité alimentaire des 18 000 foyers concernés, les impacts écologiques ont été flagrants et multiples : réduction de la consommation de bois de 50 à 100% par la valorisation des déchets de transformation, progression du beurre de karité certifié AB et Commerce Equitable a été multipliée par 5 ( 500 tonnes) au Burkina Faso, 25% de producteurs nouvellement certifiés AB dans 11 organisations paysannes, des investissements « environnementaux » multipliés par 8 dans les coopératives de cacao ivoiriennes partenaires…

Consulter l'infographie des résultats

2019-2023 : une seconde phase de déploiement

Son objectif : poursuivre l’action avec un fonds pilote pour faciliter la transition agroforestière des modes de production au sein des coopératives de cacao en Côte d'Ivoire, un appui pour renforcer l’accès des OP ouest-africaines aux financements et un focus sur les projets participant à l’émancipation économique des femmes.

Le tout pour continuer à démontrer que le commerce équitable, par la promotion de modèles agricoles et alimentaires résilients, est un levier efficace pour amener les organisations africaines à s’emparer des enjeux environnementaux, devenus incontournables pour assurer la pérennité économique de filières – qui aujourd’hui, est toujours menacée.

Un projet financé par l’AFD et le FFEM et mis en place en partenariat avec Commerce Équitable France et Fair Trade Africa.

En savoir + : programme-equite.org