Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Émancipation économique des femmes rurales en Mongolie

Renforcement du rôle de 30 groupements féminins (coopératives, organisations, groupements) dans les systèmes de production et les filières maraichères et de fibre de Yack et Cachemire, dans les provinces du Khentii et d'Arkhangai.

Partenaires techniques : Mongolian Women’s Fund (MONES) et Geres ; Bailleurs principaux : Union Européenne, AFD, fondation RAJA

Émancipation économique des femmes rurales en Mongolie Image principale

Contexte 

Toujours en transition vers le libre marché depuis l’indépendance de la Mongolie, les éleveurs et les petits agriculteurs ont des difficultés à ajuster leurs systèmes de production pour créer de la valeur, préserver leurs ressources naturelles et, dans l'ensemble, garantir leurs moyens de subsistance et leur résilience. 

Dans cette ruralité agro-pastorale patriarcale traditionnelle, la place et le rôle des femmes sont fragiles et il y a un manque de programmes d’intégration et de mentorat pour combler le fossé actuel entre les sexes et améliorer à la fois l’égalité des sexes et le développement économique rural aux niveaux local et national.

Le projet vise à accroître les capacités des organisations impliquées dans l’élevage et la production maraîchère à petite échelle pour renforcer la participation des femmes dans les prises de décisions locales et communautaires en ce qui concerne leur situation économique.

Bénéficiaires  

Groupes cibles :

- les femmes membres de 50 organisations d'éleveurs et de maraîchers
- 10 ONG locales (producteurs ou prestataires de services)
- les autorités locales

Bénéficiaires finaux :

- environ 1200 éleveurs et agriculteurs (dont 50 % des femmes)
- les 50 000 habitant·e·s des zones ciblées
- les décideurs politiques nationaux

Principales actions 

L'objectif du projet est de renforcer le rôle des groupes de femmes rurales dans les systèmes de production agricole et envers leurs représentants, reflétant une approche à deux volets d'intégration de la dimension de genre et de développement économique rural concret considéré comme mutuellement bénéfique et mieux à même de tirer parti du changement :

- Renforcement de la place des femmes dans les organisations, formation au leadership et à la finance, participation à des visites d'échange pour favoriser l'apprentissage entre pairs.

- Assistance technique continue à la culture maraîchère biologique et au développement de chaînes de valeur durables du cachemire : gestion participative des ressources naturelles, renforcement des solutions et technologies innovantes des organisations de producteurs et insertion dans des schémas de commercialisation.

- Création d’un réseau de femmes dirigeantes pour engager un dialogue avec les autorités locales pour appuyer un plaidoyer favorable à l’égalité des sexes.

- Mener une campagne de plaidoyer au niveau national pour influencer à la fois les décideurs politiques et le grand public, en prenant exemple sur la réussite du projet.

Résultats attendus 

- Responsabilisation du rôle de 80 % des femmes des organisations de producteurs ciblées dans les activités génératrices de revenus, les coopératives rurales et la gestion financière des ménages

- Engagement de 30 organisations de producteurs dans des chaînes de valeur agroécologiques et à fort potentiel, avec la participation active des groupement féminins

- Renforcement des capacités de dialogue des groupement féminins avec les autorités locales, pour un soutien mutuel et des politiques locales propices

- Plaidoyer auprès des décideurs sur le développement économique sensible au genre 

Période du projet

2019-2022