Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Du textile durable certifié en Mongolie

Mise en place d'une filière de production et de commercialisation de textiles durables, en particulier du cachemire, à Oulan-Bator et dans les provinces de Bayankhongor, de l’Arkhangai et de Gobi-Altai en Mongolie, au profit de près de 5 000 familles

Partenaires techniques : Association Nationale des Groupements d'Usagers des Pâturages, Association Mongole Laine et Cachemire, Centre Collaboratif Production et Consommation Durables, Centre Environnement et Sécurité Mongolie et Geres

Du textile durable certifié en Mongolie Image principale

Bailleur principal : programme SWITCH-Asia II de l'Union Européenne 

Contexte 

Le secteur du textile en Mongolie représente une part importante du PIB et de l’emploi du pays, mais il est vulnérable en raison d’un ensemble de problèmes liés à un contrôle inadéquat de l’approvisionnement en matières premières, à l’inefficacité relative des installations de production et à un accès limité au marché d’exportation.

La transition vers une économie de marché, après l’indépendance du pays, a accru la vulnérabilité des éleveurs nomades mongols. La forte augmentation du nombre d’animaux dans les cheptels, conséquence de la privatisation soudaine, a conduit à de graves problèmes environnementaux, notamment à la dégradation des pâturages et à la désertification.

Les émissions de CO2 et les besoins en eau de l'industrie textile mongole sont parmi les plus élevées d'Asie et la gestion des eaux usées est médiocre. Dans un contexte où Oulan-Bator, où se trouvent la plupart des transformateurs de textiles, souffre déjà de pénuries d'énergie et pourrait connaître de graves pénuries d'eau au plus tard en 2025, l'industrie est vouée à une transformation rapide. Les PME mongoles souhaitent adopter de meilleures pratiques environnementales et sociales mais ne sont pas conscientes des problèmes et des capacités nécessaires pour y faire face.

Bénéficiaires 

- 30 organisations d’éleveurs et 5 000 ménages d’éleveurs
- 80 transformateurs textiles et 3 intermédiaires commerciaux
- Étudiants de l'Université mongole des sciences et de la technologie
- 150 0000 consommateurs mongols

Principales actions 

Le projet vise à créer les conditions d'un développement durable des secteurs de l'élevage et du textile en Mongolie, en tirant parti des principaux moteurs de son développement :

- Création d’une plate-forme de coordination multipartite pour soutenir l’harmonisation du cadre de durabilité pour le secteur de l’élevage et améliorer la diffusion des meilleures pratiques de gestion de l’élevage et des pâturages.

- Évaluation des principaux impacts économiques et sociaux des PME de la transformation textile, élaboration d'un Code de pratiques volontaires comme un premier pas en avant vers la mise en œuvre d’une norme mondialement reconnue.

- Appui au développement d'un environnement propice à la transition des PME de la transformation textile vers des pratiques durables : accès à la finance verte, soutien au dialogue politique et amélioration du cadre réglementaire.

- Promotion et accroissement de la visibilité des fibres durables mongoles sur les marchés nationaux et mondiaux, à travers des écolabels pour une meilleure valorisation des produits et une augmentation des ventes.

Résultats attendus

- Engagement de 5 000 familles d’éleveurs dans un système de production durable traçable et certifié, récompensé par une prime contribuant à une augmentation de 20 % de leurs revenus.

- Engagement de 30 PME à suivre le Code de pratiques volontaires, les contraignant à une chaîne d'approvisionnement durable en laine et cachemire et à réduire leur consommation d'énergie et d'eau de 5 %

- Développement de produits financiers abordables et concessionnels, rendus accessibles aux organisations d’éleveurs et aux PME du textile.

- Approbation et application de quatre documents politiques clés pour les secteurs durables de l'élevage et du textile, comprenant la gestion et le suivi des pâturages et une loi sur la taxation du nombre d'animaux.

- Sensibilisation accrue des acteurs mondiaux du textile et augmentation de 20 % des exportations de fibres, de tissus et de vêtements durables.

Période du projet

2018-2022

® Julie Delzescaux