Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Equateur : TerrAmaz Yasuni, développement durable en Amazonie

Un partenariat sans précédent conciliant la lutte contre la déforestation et le développement durable en Amazonie pour 4 ans (2020-2024).

Partenaires : AVSF, Cirad, ONFi

Equateur : TerrAmaz Yasuni, développement durable en Amazonie Image principale

Le projet régional "TerrAmaz - Programme d'appui au développement des territoires amazoniens" (subvention de 9,5 millions d'euros) vise à accompagner les territoires amazoniens dans la mise en œuvre de politiques de lutte contre la déforestation et la transition vers un modèle de développement permettant le développement économique et la conservation des écosystèmes à faibles émissions de carbone.

Pour atteindre ces objectifs, le projet accompagnera cinq territoires pilotes en Amazonie au Brésil, en Colombie, en Equateur et au Pérou, dans leur lutte contre la déforestation et leur transition vers des modes de développement durable. Les territoires amazoniens innovent pour concilier transition agricole durable, préservation des ressources forestières et inclusion sociale. Parmi ces territoires, cinq seront soutenus par le projet TerrAmaz : Paragominas et Cotriguaçu au Brésil, Guaviare en Colombie, la bande de diversité et de vie (zone tampon du parc Yasuni) en Équateur et Madre De Dios au Pérou.

En Equateur, le projet pilote de la "Bande de Vie et de Diversité" (Franja de Diversidad y Vida, FDV) du Parc Yasuní, réalisé par AVSF en partenariat avec le Fonds Populorum Progressio Equatorien (FEPP). Il contribuera à réactiver et pérenniser le comité de gestion du site FDV, ainsi qu'à actualiser les plans d'action du comité, les plans de gestion territoriale et les plans de vie des communautés indigènes. En outre, le projet fournira une formation aux parties prenantes locales et une assistance pour renforcer la gouvernance et la participation de plusieurs parties prenantes. Le projet pilote soutiendra également la formalisation des droits fonciers des paysans de la région, analysera les besoins de renforcement des filières locales et guidera les ministères de l'environnement et de l'agriculture dans la délimitation du parc et des territoires forestiers et agricoles. Enfin, des sources alternatives de financement seront développées (fonds d'investissement locaux gérés par le comité FDV et mise en place de micro-crédits "zéro déforestation" par la Banque de Développement du FEPP).

Le parc national de Yasuní (10 227 km2), réserve mondiale de la biosphère depuis 1989, abrite les peuples indigènes isolés de Taromenane et de Tagaeri. Il a souffert de la déforestation causée par l'exploration pétrolière, l'abattage illégal d'espèces forestières et l'avancée du front pionnier agricole. À la suite de conflits entre les populations autochtones, les colons et les exploitants forestiers, le gouvernement équatorien a créé une zone tampon à l'ouest du parc Yasuní en 2013 pour protéger la vie des communautés autochtones qui vivent dans un isolement volontaire. Située dans la province d'Orellana, cette zone de 50 000 hectares, appelée "Bande de diversité et de vie", a été récemment officialisée.
En 2017, un comité de consultation a été créé entre les communautés autochtones, les colons, les agences gouvernementales et l'ONG Fondo Ecuatoriano Populorum Progressio (FEPP).

Objectif général
Le projet TerrAmaz soutient les territoires amazoniens dans la mise en œuvre de politiques de lutte contre la déforestation. L'objectif est de favoriser la transition vers un modèle de développement qui combine le développement social, le développement économique à faible émission carbone et la conservation de la biodiversité.

Objectifs spécifiques
    1.    Le développement d'outils et de méthodologies d'ingénierie territoriale pour améliorer la planification et la gestion des territoires. 
    2.    Accompagnement et soutien à la mise en œuvre de démarches de planification concertées avec les exploitations agricoles, les collectivités et les institutions locales. 
    3.    La production de connaissances scientifiques et la capitalisation dans trois thèmes décisifs pour la transition des territoires vers un développement durable exempt de déforestation : instruments de gouvernance et politiques publiques, indicateurs pertinents et transparents, production de référentiels technico-économiques dans les systèmes d'agriculture, d'élevage et de foresterie durables. Impacts attendus : la production de services écosystémiques, la conservation et la restauration des forêts sont en augmentation en Amazonie.

Résultats attendus
Les agriculteurs de l'Amazonie adoptent des pratiques d'intensification agricole à faible émission de carbone compatibles avec la conservation et la restauration des écosystèmes.

La bande de vie et de diversité de Yasuní sera un modèle de développement respectueux de l'environnement qui empêche toute nouvelle avancée de la colonisation dans le parc national de Yasuní et la zone des peuples en isolement volontaire.

Les parties prenantes réactivent et élargissent le comité de gestion de la zone de diversité et de vie, en réalisant une planification, un suivi et une évaluation participatifs.

La population locale adhère aux accords de conservation et de régénération, aux pratiques agroforestières et agroécologiques qui favorisent l'augmentation de la végétation naturelle.

Les sources alternatives de financement permettent un développement durable avec zéro déforestation.

Crédit photo : Esteban Barrera