Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Praxis

Promotion de l'agroécologie au nord du Sénégal

Editeurs : AVSF
Auteurs : Soda Marème Sakho
Année : 2021

L’expérience des périmètres maraîchers dans la zone sylvopastorale du Ferlo

Le Ferlo sénégalais est un territoire semi-aride marqué par un climat sec avec des précipitations annuelles de l’ordre de 300 mm, concentrées sur une période d’environ 3 mois. Il est caractérisé par un écosystème fragile menacé par le changement climatique.

L’élevage transhumant y est le système agricole dominant et le plus adapté à la région. La principale source de revenu des ménages est l’élevage (vente du bétail, vente de lait, etc.). En moyenne, les niveaux de revenus annuels des ménages varient entre 759 250 FCFA et 4 179 000 FCFA.
Depuis quelques décennies, de nombreux forages pastoraux ont été réalisés dans la région, offrant de meilleures opportunités de valorisations des ressources fourragères pour alimenter le bétail et modifiant profondément l’économie de ce territoire : les populations d’agro éleveurs se sont peu à peu sédentarisées. Cependant l’agriculture, et le maraîchage en particulier, restent rares et l’enclavement du territoire rend difficile un accès régulier aux fruits et légumes pour l’alimentation des populations.

Face à la nécessité de créer des sources de revenus complémentaires et faciliter l’accès aux produits maraichers, des activités de maraichage ont été initiées avec les femmes, qui traditionnellement ne tirent des revenus que de la vente du lait, très limité en saison sèche.

À travers le « Projet de lutte contre la désertification par l’appui au pastoralisme » (Ega Egga), AVSF a voulu ainsi promouvoir un maraichage fondé sur les pratiques agroécologiques afin de permettre aux ménages vulnérables des départements de Linguère, Ranérou et Matam d’améliorer leur sécurité alimentaire et de relever le défi de la résilience face aux enjeux climatiques.


En savoir plus

L’expérience des périmètres maraîchers dans la zone sylvopastorale du Ferlo

Le Ferlo sénégalais est un territoire semi-aride marqué par un climat sec avec des précipitations annuelles de l’ordre de 300 mm, concentrées sur une période d’environ 3 mois. Il est caractérisé par un écosystème fragile menacé par le changement climatique.

L’élevage transhumant y est le système agricole dominant et le plus adapté à la région. La principale source de revenu des ménages est l’élevage (vente du bétail, vente de lait, etc.). En moyenne, les niveaux de revenus annuels des ménages varient entre 759 250 FCFA et 4 179 000 FCFA.
Depuis quelques décennies, de nombreux forages pastoraux ont été réalisés dans la région, offrant de meilleures opportunités de valorisations des ressources fourragères pour alimenter le bétail et modifiant profondément l’économie de ce territoire : les populations d’agro éleveurs se sont peu à peu sédentarisées. Cependant l’agriculture, et le maraîchage en particulier, restent rares et l’enclavement du territoire rend difficile un accès régulier aux fruits et légumes pour l’alimentation des populations.

Face à la nécessité de créer des sources de revenus complémentaires et faciliter l’accès aux produits maraichers, des activités de maraichage ont été initiées avec les femmes, qui traditionnellement ne tirent des revenus que de la vente du lait, très limité en saison sèche.

À travers le « Projet de lutte contre la désertification par l’appui au pastoralisme » (Ega Egga), AVSF a voulu ainsi promouvoir un maraichage fondé sur les pratiques agroécologiques afin de permettre aux ménages vulnérables des départements de Linguère, Ranérou et Matam d’améliorer leur sécurité alimentaire et de relever le défi de la résilience face aux enjeux climatiques.



Cacher