Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement
  • Niger
  • Repiquage de plantes dans le desert NGourtiTermit
  • Eau
  • Portrait de femmes en habits traditionnels
  • Hamissou puits Traditionnel
  • L'exhaure de l'eau, c'est l'affaire des anes!
  • Hamissou abreuvement des troupeaux
  • AF6_PAGE15_E_Niger_NGourtiTermit (1)
  • Direction vers le puits...
  • Hamissou 1

Terre de pasteurs et d’agriculteurs, contact entre l'Afrique noire et l'Afrique du Nord, le Niger figure parmi les pays plus pauvres du monde. Depuis 1986, AVSF soutient les éleveurs nigériens dans le domaine de la santé animale et accompagne leurs organisations pour défendre leur accès aux pâturages et améliorer la gestion de ces espaces pastoraux..

Une sécurité alimentaire fragile pour les éleveurs nomades

Outre de fréquents épisodes de sécheresse, le Niger affronte de récurrentes crises humanitaires, aggravée récemment par l’arrivée de nombreux déplacés des conflits lybien et malien. La grave crise alimentaire qui en découle, l’effondrement du prix du bétail ainsi que la flambée des prix des céréales, ont un impact particulièrement douloureux pour des populations rurales déjà appauvries. L’élevage, véritable épargne des familles d'éleveurs, joue un rôle prépondérant pour le développement économique du pays. Pourtant, la sécurité sanitaire et alimentaire des troupeaux reste fragile. L’accès aux soins des familles et des éleveurs nomades eux-mêmes reste très limité en raison d'un manque cruel de personnel de santé. Les sécheresses récurrentes affectent les disponibilités en eau et en fourrage, les conflits avec les agriculteurs deviennent de plus en plus nombreux pour l'accès aux terres en raison de l'aggravation des aléas climatiques. Enfin, la transformation et la commercialisation des produits animaux restent encore artisanales.

Des actions historiques sur l'élevage et la santé mobile animale et humaine

La coopération d’AVSF au Niger a démarré en 1986 dans le domaine de la santé animale : AVS a ainsi accompagné des éleveurs membres des organisations pastorales dans la gestion et la diffusion de vaccins et médicaments grâce à la création de pharmacies de village, et a parallèlement soutenu l’aviculture locale. Avec ses partenaires historiques que sont les organisations régionales et nationales d'éleveurs du Niger, la coopération d'AVSF s’est poursuivie avec la mise en place de dispositifs de santé vétérinaire de proximité en zone pastorale, grâce à la formation d'auxiliaires villageois de santé animale. AVSF a également soutenu et conseillé ces organisations pour l’élaboration participative des lois pastorales. Leur forte participation dans le processus d'élaboration d'un code pastoral a notamment permis que le Niger soit parmi les premiers pays d’Afrique à reconnaître et garantir le droit des éleveurs à accéder aux ressources pastorales. Pour ASVF et ses partenaires, le défi reste toutefois d’assurer aux populations nomades le droit à l’éducation et à l’alphabétisation aussi bien des adultes, femmes et hommes, que des enfants, et le droit à la santé humaine et animale.

C’est au Niger qu’AVSF a développé l’approche et le dispositif innovant de santé mixte mobile  à la fois humaine et vétérinaire : des vétérinaires et infirmiers ou médecins travaillant ensemble et reliant en véhicule tout terrain jour après jour les différents campements d'éleveurs dans le désert saharien, afin de rendre accessible aux populations nomades les services de santé humaine et vétérinaire. En complément, AVSF mène des programmes d’éducation à la transformation et à l'hygiène alimentaire pour la production de fromages et d'autres aliments d’origine animale.

Nos actions