Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Études et témoignages

Impact du commerce équitable sur deux organisations de producteurs de la vallée de Chira (Piura - Pérou)

Editeurs : AVSF
Auteurs : Aponte Martinez Augusto
Lacroix Pierril
Année : 2010
Une nouvelle étude d'impact du commerce équitable au Pérou

Réalisée en 2010 par AVSF à la demande de Max Havelaar Belgique et France,  cette étude d'impact du commerce équitable sur deux organisations de producteurs de banane de la vallée de Chira (Piura - Pérou) montre que le commerce équitable a contribué fortement à la structuration du secteur bananier, en particulier des organisations de petits producteurs. Elle montre aussi combien l'entrée d'entreprises péruviennes dans le système du commerce équitable limite le développement de ces organisations et met en danger leurs structures. Ces entreprises visent la dépendance commerciale des familles paysannes et l'optimisation de leurs bénéfices. Il est donc urgent de réflechir sur la réelle pertinence de laisser rentrer de telles entreprises dans le système du commerce équitable.


En savoir plus

Synthèse de l'étude de l'impact du commerce équitable sur deux organisations de producteurs de banane de la Vallée du Chira (Piura - Pérou)

Au Pérou, la banane constitue à la fois un produit traditionnel d’autoconsommation et de commercialisation sur le marché intérieur, et un nouveau produit d’exportation vers les marchés européens et nord-américains.

Ces dix dernières années, le secteur de la banane d’exportation a connu un accroissement constant, principalement dans le nord du Pérou, dans la zone de Piura (la Vallée du Chira). Entre 2003 et 2008, les exportations de bananes ont été multipliées par 4 grâce au développement de l’offre de produits biologiques et du commerce équitable. La Vallée du Chira bénéficie d’un climat particulièrement sec qui lui permet, à la différence de l’Équateur, de développer sa production de banane biologique dans des conditions très favorables.

La commercialisation de la banane labellisée Commerce équitable (CE) a joué un rôle clé pour soutenir les producteurs bananiers et dynamiser la croissance économique du secteur de la banane. Dans la Vallée du Chira, le CE  a permis le développement de différents modèles d’association et de commercialisation  de la banane que la présente étude se propose d’analyser.

Cette étude a été réalisée à la demande de Max Havelaar Belgique et de Max Havelaar France afin de mieux connaître l’impact généré par un produit relativement nouveau en matière de CE (la banane) et en parallèle à des études similaires sur l’impact du CE sur différentes situations de production de la banane aux Caraïbes, en Colombie et en Équateur. AVSF a ainsi été sollicité pour réaliser ce travail, du fait de sa grande expérience de soutien aux organisations de producteurs du commerce équitable, notamment au Pérou, et de ses travaux sur l’impact du commerce équitable

La présente étude compare les différents thèmes étudiés dans le « Dispositif de mesure de l’impact du commerce équitable sur les organisations et les familles d’agriculteurs et leurs terres » rédigé en 2005 par AVSF et FLO.

Le présent document constitue une synthèse de l’étude de l’impact du commerce équitable sur deux organisations de producteurs de banane de la Vallée du Chira, Appbosa et Ampbao. Ce document est divisé en trois grands chapitres :

  • Le contexte du secteur bananier au Pérou et dans la Vallée du Chira.
  • L’impact du commerce équitable sur Appbosa et Ampbao
  • Les défis du développement du secteur bananier du commerce équitable

L’étude démontre montre que le commerce équitable a contribué fortement à la structuration du secteur bananier, en particulier des organisations de petits producteurs. L’autonomie commerciale de ces organisations a ainsi été renforcée. Elle démontre aussi combien l'entrée d'entreprises péruviennes dans le système du commerce équitable limitent le développement de ces organisations et mettent leurs structures en danger. Ces entreprises visent la dépendance commerciale des familles paysannes et l'optimisation de leurs bénéfices. Il est ainsi urgent de réfléchir sur la réelle pertinence de laisser rentrer dan sle système du commerce equitable de telles entreprises, qui se défendent en mettant en avant leur capacité à capter de plus grands volumes de fruits avec au final, des bénéfices pour un plus grand nombre de familles.




Cacher