Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement
  • Nicaragua
  • Homme
  • Portrait femme
  • Femme preparation culinaire
  • Femme
  • Femme preparation culinaire
  • Homme
  • Femme preparation culinaire
  • Femmes
  • Femmes

Lutter contre les situations d'insécurité alimentaire

Selon le PNUD, 80 % de la population vit avec moins de 2 dollars par jour. Après l'île d'Haïti, le Nicaragua présente les niveaux de pauvreté les plus élevés sur le continent latino-américain. Particulièrement concentrées dans les zones rurales, les situations de pauvreté se traduisent par des niveaux élevés d´insécurité alimentaire.

Un défi majeur pour la coopération d'AVSF est de s’attaquer aux causes structurelles de cette situation qui touche particulièrement l’agriculture paysanne : garantir l'accès des familles paysannes et indiennes à l'eau et à la terre, leur rendre accessibles les facteurs de production (équipement, financement, assistance technique), assurer des marchés plus justes pour les produits agricoles et de l'élevage, enfin lutter contre l'exclusion culturelle.

Les conséquences des changements climatiques (sècheresses et ouragans) et la dégradation de l’environnement pèsent par ailleurs lourdement sur la situation des paysans du Nicaragua et touchent particulièrement les groupes les plus vulnérables : femmes, indiens et jeunes.

Micro-irrigation, agro-écologie et diversification : des atouts pour affronter les changements climatiques

Initiée à la fin des conflits armés des années 80,  la  coopération d’AVSF a favorisé la mise en place de systèmes locaux gérés par les familles paysannes d’approvisionnement en médicaments vétérinaires pour faciliter les soins aux animaux. Outre le soutien au petit élevage, axe historique de coopération, AVSF agit aujourd'hui en faveur du renforcement d'organisations paysannes et indiennes pour la défense de leur territoire, une gestion plus concertée et durable des ressources naturelles et l’adaptation de leurs systèmes d'élevage ou agricoles aux effets déjà visibles du changement climatique.

Grâce à la mise en place de systèmes innovants de micro-irrigation adaptés à des familles paysannes vulnérables et la diversification agricole avec des pratiques agroécologiques, plus de 2000 familles paysannes ont ainsi consolidé leur sécurité et souveraineté alimentaire. AVSF est également engagée dans le renforcement de trois coopératives de petits producteurs de cacao de la région d’El Rama : ce sont ainsi plus 200 hommes et femmes paysannes qui améliorent progressivement leurs plantations agroforestières et obtiennent une meilleure rémunération sur des marchés de cacao de qualité et du commerce équitable.

Grâce aux références validées sur ces projets de coopération, AVSF appuie ses partenaires - organisations paysannes, ONG, centres de formations - et contribue de façon innovante à la création de stratégies locales et nationales de sécurité alimentaire, adaptées à l’évolution des conditions climatiques du Nicaragua.

Nos actions