Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Sécurité alimentaire en Casamance au Sénégal

Renforcement de la sécurité alimentaire de 7 000 familles de la région de Kolda grâce à l’augmentation de la productivité des cultures et des produits d’élevage

En partenariat avec Ninnaba et l'union des groupements laitiers

  • Sécurité alimentaire en Casamance au Sénégal Image principale
  • Kolda_Anasame (2).JPG
  • Kolda_Anasame (4).JPG
  • Sénégal ©Gaëtan Delmar (87).JPG
  • Culture_6119380915_o.jpg

Au Sud du Sénégal, en Haute Casamance, Kolda est la région la plus pauvre du pays. Ici, les grandes cultures industrielles et la concentration des terres progressent au détriment d’une agriculture paysanne durable. Ainsi, les petits producteurs et les femmes qui constituent plus du tiers des actifs en milieu rural, restent le segment le plus vulnérable face à la pauvreté.

AVSF œuvre à Kolda pour améliorer la sécurité alimentaire de la population rurale à travers :

  • l’augmentation des rendements des périmètres rizicoles et de maraichage,
  • la sécurisation des cheptels par l’adoption de techniques d’élevage améliorées (meilleurs logement, formation de relais en santé animale, constitution de stock alimentaires pour la saison sèche),
  • l’accès à la petite mécanisation agricole à travers la création de coopératives d’usagers de matériel agricole,
  • le renforcement des organisations de producteurs afin qu’elles puissent assurer des services à leurs membres (recherche de marchés plus rémunérateurs, ventes groupées, plaidoyer).

En opposition avec les systèmes d’exploitation dépendants d’engrais chimiques, ce projet prône  une agriculture liée à un élevage de manière durable : traction animale, compostage et fosses fumières. Les espaces de partage créés permettent une participation communautaire autour du projet et un rôle décisionnaire plus important pour les femmes. Ainsi, grâce à des programmes d’alphabétisation, les femmes de la région ont accru leur indépendance et occupent maintenant des rôles décisionnels aux seins des groupements de producteurs de noix de cajou et de sésame.

Dans un pays qui importe 90% du lait consommé, Kolda est un cas d’étude extraordinaire : par l’action historique d’AVSF sur cette filière, la ville compte maintenant plus de 350 producteurs de lait et une centaine de villages impliqués. Cela a permis la création de centaines d’emplois pérennes et d’un revenu régulier, parfois très largement supérieur au SMIC local, pour les éleveurs, les collecteurs et les transformateurs.

Ce projet bénéficie du soutien de la Fondation Intervida et du CFSI.