Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Adaptation des éleveurs à la sécheresse au Nord Sénégal

Actions expérimentales d'adaptation des éleveurs aux aléas climatiques : gestion concertée de l'eau et des pâturages, information et alerte précoce, développement du biogaz.

En partenariat avec l'ARD, la région du Ferlo et des organisations de producteurs

  • Adaptation des éleveurs à la sécheresse au Nord Sénégal Image principale
  • Climat_Ferlo (1).JPG
  • Climat_Ferlo (2).JPG
  • Climat_Ferlo (3).jpg
  • Climat_Ferlo(4).JPG

Ce projet se déroule dans la zone du Ferlo, située au Nord du Sénégal et qui occupe 1/3 de la surface du pays. Il s'agit d'une zone aride réputée écologiquement fragile, constituée de vastes étendus, disposant de pâturages relativement fournis en hivernage, mais dont l’exploitation est limitée par le déficit en eau notamment en saison sèche. Bien que la fragilité de l’écosystème soit perçue par tous, les pratiques usuelles et la précarité des conditions de vie continuent de mettre en danger la préservation des ressources naturelles. C’est ainsi que surpâturage, feux de brousse, dégradation des sols et élagages abusifs viennent s’ajouter à la dégradation du climat qui se traduit souvent par des déficits de pluie et des sécheresses. A cela, on peut ajouter un enclavement qui ne facilite pas l’accès au service aux éleveurs. Le projet vise à mettre en place des propositions concrètes d’intervention en faveur de l’adaptation et de l’atténuation dans le domaine de l’élevage, propositions qui se basent sur l’expérience d’AVSF dans la sécurisation de l’élevage pastoral

C’est pourquoi les actions envisagées portent sur 2 activités principales :

1) La mise en place d’un Système Pastoral d’Alerte et d’Information conçu pour et adapté aux besoins des acteurs du Ferlo : l’information spécifique au Ferlo sur les ressources pastorales, les données météorologiques, les risques, les zones de vulnérabilité, les textes règlementaires, sera produite, disponible et utilisée par les acteurs locaux, dont les éleveurs et les décideurs. La gestion et la diffusion de l’information constitue un aspect important de l’adaptation au changement climatique. L’accessibilité aux informations sur l’état et l’abondance des ressources pastorales représente une aide à la décision pour les pasteurs, qui peut être vitale les années sèches et qui peut permettre une meilleure gestion des ressources naturelles au niveau du Ferlo. Cette information est également une aide à la décision pour les décideurs qui peuvent enclencher des mesures d’urgence et/ou de préservation.

2) La mise en place d’une quarantaine de biodigesteurs chez des éleveurs répartis dans l’ensemble du territoire. Outre les impacts pour l’atténuation des gaz à effet de serre, la méthanisation a aussi un ensemble d’autres impacts :

  • Sociaux : allégement du travail de coupe et portage du bois pour les femmes
  • Sur la santé : diminution des fumées respirées dans les cuisines par les femmes et les enfants
  • Agronomiques : amélioration de la fertilité des sols pour les productions agricoles par épandage du digestat, sous-produit issu du processus de méthanisation.

En réduisant la dépendance des ménages aux ressources forestières et en favorisant la valorisation des résidus comme engrais, le projet renforcera la résistance des familles paysannes aux aléas climatiques.

Ce projet est soutenu par la Région Rhône-Alpes et la fondation Air Liquide et a démarré en 2012.