Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Post urgence : Alimenter et sauver le bétail au Nord Mali

Apport d'aliments bétail pour réaliser l'embouche pour le Tabaski et achats d'animaux aux bénéfice de 1000 familles d'éleveurs nomade.

Post urgence : Alimenter et sauver le bétail au Nord Mali Image principale

Les Régions de Gao et de Tombouctou au Nord Mali ont été l’objet d’une grave crise sécuritaire en 2012 et 2013. Les enjeux et défis portaient, pendant la période d’occupation et la période de reconquête des régions du Nord par les différentes armées, de pouvoir assurer le minimum des besoins alimentaires et des besoins sociaux des populations.

De nombreuses organisations humanitaires ont apporté leur soutien sur la frange fluviale sur les deux Régions. AVSF et ADESAH (ong malienne partenaire d’AVSF depuis 2008 sur le Nord Mali) ont concentré leurs efforts sur la zone pastorale au Nord de Tombouctou et de Gao. Cette présence historique, la connaissance et la confiance des populations et des notables permettent de pouvoir apporter une assistance humanitaire dans un contexte extrêmement délicat pour les populations mais aussi les équipes projets sur le terrain.

La stratégie d’intervention se veut intégrée par la mise en place de 3 équipes mobiles de santé humaines et vétérinaires avec gratuité des consultations et des soins tout en assurant l’épidémiosurveillance, la prise en charge de la malnutrition, la création de 6 postes avancés de santé, la réhabilitation de points d’eau et la création de 16 forages équipés de pompes solaires, la réalisation de 5 marchés à bétail, la réalisation d’une campagne de vaccination et de déparasitage 750 000 têtes d’animaux, la réalisation d’enquêtes sur la sécurité alimentaire et la remontée des informations sur la zone d’intervention au niveau régional et national.

Les défis portent à la fois sur la sécurité (mouvement des équipes mobiles et des équipes projets dans des espaces non sécurisés), les relations entre les différentes communautés (accès au marché), la disponibilité d’entrepreneurs et de matériels adéquats pour réaliser les infrastructures notamment les forages et  mobiliser suffisamment de ressources humaines compétentes pour assurer le service (santé, campagne vétérinaire).

Ces interventions permettent de répondre à des besoins à courts termes mais auront aussi un impact sur le moyen terme comme les séances de formation, la réalisation des points d’eau et des marchés.

Cette action se déroule entre mai 2013 et mars 2014 sur financement ECHO (Aide Humanitaire et Protection Civile de la commission de l’Union Européenne), de la Région Rhône Alpes et de l’UNICEF.