Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement

Résultats de la recherche


Pages contenant «Production agricole»
Groupe MOABI

Changement climatique


Nos projets concernant «Production agricole»


Publications concernant «Production agricole»

Le café des petits producteurs d'Haïti aux portes de l'élité mondiale

2013-12-12

Les 28 et 29 novembre 2013, à Thiotte, dans les montagnes du sud-est d'Haïti, les coopératives de petits producteurs de café accueillaient des dégustateurs et acheteurs du monde entier. Objectif : caractériser les cafés d'Haïti en provenance de différentes régions du pays. L’Europe (France), L’Amérique du Sud (Pérou) et du Nord (Canada, États-Unis) et l’Asie (Japon) étaient ainsi représentés dans un panel de huit dégustateurs professionnels pour cet atelier international organisé à l'initiative de l'ONG française Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières, en partenariat avec l'Institut National du Café d'Haïti et la Plateforme Nationale des Producteurs de Café.

Après plusieurs semaines de recollection des échantillons et deux jours de dégustation, unanimes, les dégustateurs internationaux ont tranché : les cafés d’Haïti ont bel et bien le potentiel pour rivaliser avec les meilleurs cafés gourmets du monde. Après avoir souligné leur excellente qualité générale, les dégustateurs en ont défini les principales caractéristiques. Ils ont eu le plaisir de retrouver des saveurs fruitées et florales pour les cafés de hautes altitudes des régions de Thiotte et Baptiste. Alors que dans le grand sud, les cafés de moyennes altitudes leur ont permis de savourer des saveurs plus chocolatées avec parfois des pointes de citron ou de vanille. Avec ses cafés de basse altitude, la région du nord n’était pas en reste : d’excellentes qualités, ils ont révélé des pointes de chocolat, de fruits secs ou encore de tabac. Les paysans producteurs du grand sud ont également promis de revenir bientôt pour offrir aux dégustateurs leurs meilleurs cafés de hautes altitudes.

Un avenir prometteur pour le café haïtien

Certifiés par ces dégustateurs et partagés par l’ensemble des acteurs de la filière, la qualité et le potentiel des cafés haïtiens confirment que la filière qualité qu'ont empruntée depuis plusieurs années les coopératives de petits producteurs est sur le droit chemin. "L’avenir des cafés haïtiens est très prometteur", tient à souligner Mathieu Clotteau, expert café d'AVSF en Haïti ; "Haïti peut retrouver cette notoriété internationale qui lui revient, et n'a pas à rougir de son café par rapport à d'autres pays producteurs. Et même si certains acheteurs internationaux ont récemment délaissé l'île en raison des difficultés rencontrées depuis le terrible séisme de 2010 et de prix élevés, nul doute qu'avec ces résultats, les paysans haïtiens et leurs coopératives peuvent et doivent reconquérir leur confiance".

Grâce à l'action d’AVSF et son projet d'appui à la filière café KOREKAFE, la démonstration a été faite à Thiotte que tous les acteurs de la filière peuvent travailler ensemble à cette reconquête au bénéfice des familles paysannes productrices, mais aussi de l'économie nationale et au final des consommateurs ! La plupart des coopératives de producteurs de café ont participé activement à l’événement (COOPCAB, APCAB, RECARB, RECOCAS, RECOCARNO, UCOCAB). Les principaux torréfacteurs haïtiens tels que REBO ou Café SELECTO se sont joints à l’action en apportant leurs expertises. Avec la présence et le soutien de la Plate-forme Nationale des Producteurs de Café d’Haïti, et de l’Institut National du Café d’Haïti, c’est toute la filière qui a fait une démonstration d’unité et de dynamisme.

Forts de ces résultats, les participants ont convenu de se retrouver en avril 2014 à Seattle, aux États-Unis. Avec le soutien d'AVSF, le café haïtien et les coopératives de producteurs prendront part à l’une des plus grandes compétitions internationales réalisées annuellement par l’Association des Cafés de Spécialités des Amériques (SCAA). Un pas de plus important pour une reconnaissance du travail des petits producteurs et productrices haïtiennes de café. Nous ne pouvons que leur souhaiter bonne chance pour cette future compétition !

Les huit dégustateurs invités :

Casey Blanche, torréfacteur, Just Coffee Cooperative, (États-Unis) Guylaine Pelletier, torréfacteur, Café Cambio (Canada), Takahiro Inoue, dégustateur, Wataru Trading (Japon), Florent Gout, torréfacteur, Esperanza Cafe, (France), Tibed Yujra, dégustateur, coopérative CECOVASA, Membre du Coffee Quality Institute (Pérou), Christophe Eberhart, importateur et dégustateur, SCOP Ethiquable (France) Edouardo Ramos Samahoya, degustateur Rebo SA, (Haitï), Diane Nsengiyumva, dégustratrice, Café Selecto (Haïti).

L'atelier international de caractérisation des cafés d'Haïti, tenu à Thiotte les 28 et 29 novembre 2013, a été réalisé dans le cadre du projet mis en œuvre par l’ONG française Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF). Ce projet est financé par l’Agence Française de Développement (AFD) et la Banque Interaméricaine de Développement (BID)  travers le fonds FOMIN.

En savoir plus sur le projet de soutien aux producteurs de café

Découvrir les actions d'AVSF en Haïti

AVSF au SPACE 2012

2012-09-04

AVSF - Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières – vous invite au Salon international de l’élevage – le SPACE de Rennes, du 13 au 16 septembre 2012, parce que l’élevage est une ressource essentielle pour nourrir la planète.

Défendre l’agriculture paysanne et le petit élevage
AVSF et sa délégation régionale en Bretagne seront présents sur le SPACE de Rennes, du 13 au 16 septembre 2012, pour vous présenter ses projets et les raisons pour lesquelles l’association défend l’agriculture paysanne et le petit élevage. Une expérience de 35 ans auprès des populations paysannes des pays en développement lui permet de témoigner de leur situation, des difficultés auxquelles elles sont confrontées mais aussi des avancées
concrètes dans ce domaine.
René Bleuzen, ancien éleveur en Bretagne, engagé bénévolement comme délégué régional d’AVSF en Bretagne, vous accueillera et vous renseignera sur les projets de terrain.

L’élevage indispensable à la Terre
Selon les estimations de l’évolution démographique, les besoins en protéines animales de la planète augmenteront de 50 % d’ici à 2050. Dans les zones rurales défavorisées, l'animal d'élevage représente une source irremplaçable d'alimentation. Il est aussi utilisé comme animal de trait, pour son cuir, sa laine, sa fumure, sa viande, son lait. Il représente donc un capital crucial pour les familles paysannes.
Parce que l’élevage est essentiel au quotidien de ces familles rurales, AVSF intervient dans ce domaine, au travers de plusieurs axes :

- le développement de l'élevage et la santé animale, - la valorisation économique des produits de l’élevage et de l’agriculture, - la préservation et la gestion durable des ressources naturelles, - l’adaptation des éleveurs et des paysans aux changements climatiques, - le plaidoyer au Sud et au Nord.

Contact presse
Christophe LEBEL // 01 43 94 73 48

Sécurité alimentaire et agriculture familiale : l’expérience d’AVSF en Afrique

2012-06-04

AVSF vous invite à une table ronde sur l’alimentation et l’agriculture en Afrique, animée par Bruno CRAS, journaliste et chroniqueur sur Europe 1. Elle se tiendra vendredi 22 juin 2012 à 15h à AgroParisTech Engref.

Des expériences de terrain pour lutter contre la faim
Depuis 35 ans, AVSF considère les actions de coopération qu’elle mène comme des expérimentations. Elles permettent de valider sur le terrain les conditions qui permettent aux populations rurales de conquérir leur sécurité alimentaire et de contribuer à l'alimentation des villes. Trois de ces expériences significatives seront
présentées le 22 juin à 15h.
Cette table ronde permettra de croiser différents points de vue de personnalités toutes engagées pour le développement de l'agriculture. Elles réagiront aux expériences présentées par des partenaires et des équipes d'AVSF en Afrique de l'Ouest et à Madagascar. Le programme détaillé est donné ci-dessous.

Des solutions locales pour nourrir l’Afrique
Le continent africain fait face à un défi alimentaire de taille, par la croissance démographique qu'elle connait. L'urbanisation rapide entraîne des besoins accrus d'accès à l'alimentation pour des populations pauvres et à bas revenus de villes moyennes et mégapoles.
Mais ce sont bien des politiques publiques, économiques et de développement rural, à l’échelle des pays qui doivent mettre en place ces conditions afin de nourrir les campagnes, approvisionner les pôles urbains et diminuer l’exode vers les grandes villes. Elles devraient permettre aux paysans et à leur famille de vivre de leur travail et
de leur terre, et limiter ainsi considérablement les importations de blé européen ou américain, ou de riz asiatique.

Contact presse : Christophe LEBEL // 01 43 94 73 48

AVSF alerte sur la gravité de la crise alimentaire au Mali

2012-04-04

La situation politique actuelle au Mali entraine un risque important de pénurie alimentaire et d’exode pour plus de 200 000 personnes. Présent de ce pays depuis 1984 pour accompagner les familles rurales les plus vulnérables, AVSF a suspendu toutes ses actions dans le nord du Mali en espérant une reprise rapide de ses activités. AVSF maintient pour l’instant ses actions dans le sud du pays.

Une crise alimentaire et un exode massif
En raison de la situation actuelle, la crise alimentaire qui se profilait au Mali depuis plusieurs mois voit sa gravité et son ampleur s’accélérer. « Le récent blocus des frontières par la Cédéao entraine des difficultés  d’acheminement des aliments et donc une très forte augmentation de leurs prix. Ce phénomène frappe de plein
fouet les populations locales les plus vulnérables » souligne Jean-Jacques Boutrou, Directeur général d’AVSF.
A cette crise alimentaire s’ajoute un exode de 200 000 personnes qui fuient les combats armés dans la région. Ce chiffre pourrait augmenter dans les prochains jours en fonction de l’évolution du conflit.

AVSF solidaire du peuple malien
AVSF reste solidaire du peuple malien et met tout en oeuvre pour assurer la sécurité de son personnel. Un retrait du personnel étranger des zones rurales du nord Mali a déjà été effectué. Le responsable d’AVSF au Mali est présent aux côtés de son équipe pour coordonner avec ses partenaires l’aide à la population locale.
AVSF maintient un contact permanent avec son responsable au Mali en respect de son plan de sécurité. A ce jour, il n’a pas été décidé de son évacuation ; cependant AVSF n’exclue pas cette mesure.

Contact presse : Christophe Lebel // 01 43 94 73 48