Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement
  • Togo
  • Table de séchage du cacao Togo
  • Ferme
  • Particpante Nigérienne - Atelier GENRE Kara Togo
  • Marché maïs Togo
  • Une bénéficiaire de la formation en agroécologie Togo
  • Champ école (mucuna) Togo
  • Un bénéficiaire de la formatino en agroécologie Togo
  • Echange champ école Togo
  • Conseil aux bonnes pratiques culturales cacao Togo

AVSF : soutenir une agriculture paysanne vulnérable et la transition agroécologique

Le Togo est un pays de 56 000 km², situé dans le Golfe de Guinée entre le Bénin, le Ghana et le Burkina Faso, qui possède une façade maritime. Son économie est largement agricole : ce secteur représente près de 40% du Produit Intérieur Brut et deux habitants sur trois dépendent de l’agriculture et de l’élevage pour vivre. Les principales cultures vivrières sont le maïs, le sorgho, le riz, l’igname, le manioc, l’arachide, le haricot et le soja. L’élevage de volaille est pratiqué par 80% des familles paysannes. Les principales cultures exportées sont le café, le cacao et le coton. Pourtant, en dépit de l’importance du secteur agricole, près d’un habitant sur six souffre d’insécurité alimentaire et près de 70% de la population rurale est pauvre. Par ailleurs, la forte croissance démographique entraine une forte pression sur les terres agricoles et également sur les forêts, qui représentent près d’un quart du territoire. De plus, les aléas climatiques, combinés à des pratiques agricoles inadaptées, entrainent une diminution de la fertilité des sols.

AVSF intervient au Togo, en partenariat avec des organisations locales (ONGs, organisations paysannes, institut de recherche etc.), dans 5 domaines principaux :

1/ Renforcement de la résilience des exploitations familiales et des terroirs en accompagnant leur transition agroécologique et en favorisant une gestion durable et concertée des ressources naturelles (sols, eau, forêts) ;

2/ Mise en place de dispositifs innovants d’expérimentation et de conseil paysan, tels que les champs-école paysan ;

3/ Améliorations de la santé animale, en particulier du petit élevage, et la santé publique vétérinaire en accompagnant le développement de services vétérinaires de proximité ;

4/ Professionnalisation des organisations paysannes et entreprises rurales pour qu’elles puissent mettre en place des filières agricoles durables et accéder à un marché valorisant leurs produits, par le développement de démarches de qualité et des certifications biologiques et équitables ;

5/ Reconnaissance du rôle des femmes paysannes dans l’économie nationale.

D'une action historique d'appui au petit élevage à l’agroécologie

L’action d’AVSF, qui a démarré en 1988 au Togo, visait initialement à améliorer le petit élevage familial et les dispositifs de santé animale dans un pays qui manque cruellement de cadres vétérinaires. AVSF a ainsi formé plus de 1400 Auxiliaires Villageois d’Elevage (AVE), qui vaccinent aujourd’hui plus de 20% des cheptels de volaille traditionnelle du pays. AVSF a contribué à la reconnaissance officielle de ces AVE par les autorités publiques vétérinaires. AVSF a également construit plus de 3000 poulaillers traditionnels améliorés, afin d'améliorer la productivité de ces élevages familiaux.

AVSF intervient également en appui aux filières et à la transition agroécologique. Ainsi, depuis 2010, dans le secteur du cacao, AVSF conseille et appuie une organisation de producteurs pour la mise en place d’une filière de cacao certifié biologique et équitable qui concerne directement 500 producteurs et productrices organisés. Près de 30 tonnes de cacao bio et équitables ont été commercialisées par cette organisation, en 2018 et 2019.

La mise en œuvre d’un programme d’appui à l’agroécologie dans la région des Savanes, entre 2014 et 2018, financé par le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM), l’Union Européenne, la fondation RAJA-Danièle Marcovici, la fondation de France et le CFSI, a permis l’adoption, par 3 500 agriculteurs, de pratiques agricoles durables : près de 1 000 fosses compostières ont été construites, permettant la production et l’utilisation annuelle de 3 600 tonnes de compost. Par ailleurs, près de 50 kilomètres d’ouvrages antiérosifs ont été construits par les communautés, permettant de protéger et restaurer 124 hectares de terres. Enfin, 128 hectares ont été reboisés avec des essences forestières, agroforestières et fruitières (lots boisés collectifs et individuels).

En 2019, AVSF initie un programme visant la gestion durable des forêts et des terres, dans les régions du Nord Togo, avec le soutien de l’Union européenne, à travers l’Alliance Mondiale contre le Changement Climatique (AMCC+).

Au Togo, AVSF soutient les agricultures paysannes afin qu’elles puissent gérer durablement leurs moyens de production et les ressources naturelles de leurs territoires, tout en augmentant leurs revenus et moyens d’existence. Des actions de plaidoyer sont également menées avec des organisations partenaires, afin que l’agriculture paysanne et l’agroécologie soient reconnues et soutenues par les institutions publiques en charge du développement agricole et de la protection de l’environnement.

Nos actions