Pour que les hommes vivent
de la terre durablement

Les missions d'AVSF

AVSF - Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières est une association de solidarité internationale reconnue d'utilité publique, qui agit depuis 1977 pour soutenir l'agriculture paysanne.

AVSF met au service des communautés paysannes menacées par l'exclusion et la pauvreté, les compétences de professionnels de l’agriculture, de l’élevage et de la santé animale. AVSF soutient ainsi leurs initiatives pour obtenir de meilleures conditions de vie, gérer durablement les ressources naturelles dont elles dépendent, et participer au développement socio-économique de leur territoire. AVSF les aide à défendre leurs droits et mieux faire reconnaître leur rôle dans la société.

Avec l'agriculture paysanne défendue par AVSF, des familles ne souffrent plus de la faim, des paysans vivent de leur terre et de leurs troupeaux, des communautés préservent l'environnement, des organisations nourrissent les peuples et défendent leurs droits.

Découvrir le rapport d’activité d'AVSF                           Lire la charte d'AVSF

En savoir plus sur nos convictions

La faim, la pauvreté et l’exclusion ne sont pas une fatalité

Aujourd’hui, près d’un milliard de personnes dans le monde souffre de la faim : les ¾ sont de petits paysans, femmes et hommes, qui survivent dans des conditions précaires.

S'ils ne meurent pas de faim, d'autres vivent des situations d'exclusion dont les causes sont multiples : insécurité foncière, accaparement des terres et de l'eau, accès difficiles à des marchés transparents et justes, manque de financement pour leurs activités, absence de conseil technique ou de recherche adaptée, .. Quand il ne s'agit pas tout simplement d'exclusion scolaire et pire, culturelle ! Pour faire face à ces situations chroniques, AVSF met en place des actions agissant sur les causes structurelles de la faim et de l’exclusion plutôt que sur ses conséquences. AVSF donne les moyens à ces petits producteurs de gagner leur autonomie alimentaire et économique grâce à leur propre production, plutôt que de rester dans la dépendance ou l'assistanat.

L’agriculture paysanne constitue l’une des solutions pour nourrir le monde

Plus de 500 millions de familles paysannes produisent 70 % de l'alimentation mondiale et nourrissent en partie villes et campagnes. L'agriculture paysanne est un pilier inéluctable pour relever les défis alimentaire, environnemental, climatique et soutenir la création d'emplois en milieu rural. Encore faut-il lutter pour cela contre les causes d'exclusion dont elle est l'objet. AVSF travaille sur des programmes de développement rural avec plus d'une centaine d'organisations de petits paysans, et vient en aide à plus de 600 000 personnes. AVSF agit pour les structurer, renforcer leurs capacités, leur professionnalisme et leur autonomie, afin qu’elles prennent en main leur propre développement et puissent ainsi mieux défendre leurs intérêts. AVSF s'engage ainsi au côté d'une agriculture paysanne économiquement viable, écologiquement durable et socialement juste.

Famille paysanne cambodgienne (Photo AVSF)

Les paysans peuvent et doivent vivre de leurs terres

Chaque jour, des milliers de paysans sont contraints d’abandonner leur terre et de rejoindre le plus souvent des bidonvilles ou de passer des frontières dans des conditions de totale précarité. Pour lutter contre cet exode rural massif et lutter contre l'insécurité urbaine croissante, AVSF encourage le maintien des populations paysannes sur leurs terres. AVSF agit ainsi pour soutenir les communautés paysannes qui défendent leurs droits sur leurs terres contre des processus d'exclusion et d'accaparement. AVSF met en place des actions qui permettent aux familles paysannes en situation de pauvreté ou d’exclusion d’avoir un revenu digne, issu de leur travail d’agriculteurs et d’éleveurs sur leurs propres terres.

L'agriculture paysanne protège l'environnement pour les générations futures.

Victimes d'un accès très inégal aux ressources naturelles, et touchées de plein fouet par les conséquences des changements climatiques (sécheresse, cyclones, inondations, températures extrêmes), les communautés paysannes souffrent de la dégradation accrue des ressources naturelles. Ceci en particulier des sols, de la pollution des eaux et de la perte de biodiversité animale et végétale. AVSF s'appuie sur les savoir-faire ancestraux de l'agriculture paysanne pour promouvoir des systèmes de production plus respectueux des ressources naturelles, moins gourmands en eau, en engrais chimiques et pesticides, plus autonomes et plus résistants au changement climatique : des modèles de production agro-écologique qui réconcilient finalement l'Homme et la nature.

AVSF agit en soutien aux paysans et leurs organisations dans les pays en développement et participe à des actions de plaidoyer en leur faveur, au Nord comme au Sud. Son action vise également à créer des références pour l’élaboration de politiques publiques, locales et nationales, qui leur soient plus favorables.

En savoir plus sur nos moyens d'action

4 thématiques sont au cœur de la coopération d’AVSF :

L’amélioration des productions agricoles et la gestion durable des ressources naturelles

Sécurisation de la production et augmentation de la productivité, promotion de l’agroécologie, défense de l’accès équitable aux ressources naturelles (eau, sol, forêts et pâturages) et gestion durable

Le développement de l’élevage et la santé animale

Amélioration des élevages, conseil zootechnique (alimentation, reproduction, habitat, ...) et équipements, mise en place de services vétérinaires de proximité et d’assistance technique aux éleveurs, participation des éleveurs aux dispositifs de santé publique vétérinaire, ....

L’adaptation des systèmes de culture et d’élevage paysans aux aléas et changements climatiques

Accès à l’eau, agroécologie, agroforesterie, sécurisation du pastoralisme, ...

L’insertion et la participation des organisations paysannes sur les marchés locaux ou internationaux

Amélioration de la qualité des produits agricoles et d’élevage, tels que le café, le cacao, le quinoa, les fruits et légumes, les produits laitiers, la viande, ... ; structuration d’organisations paysannes économiques en associations, groupements ou coopératives ; mise en relation avec le commerce équitable et des marchés de qualité ; développement de circuits courts et de marchés paysans.

Travail de la terre au Sénégal (Photo M. NDOUR)