Pour que les hommes vivent
de la terre durablement

Changement climatique : réduire la vulnérabilité des paysans

Changement climatique : réduire la vulnérabilité des paysans  Image principale

Le 8 octobre 2018, le GIEC a rendu son nouveau rapport choc, avertissant des lourdes conséquences d’une augmentation des températures au-dessus de 1,5°C. C'est pourtant dès aujourd’hui que le changement climatique a un impact considérable sur la sécurité alimentaire de millions de paysans et de paysannes, une population particulièrement vulnérable.

Les communautés paysannes subissent en effet des pertes considérables sur les récoltes, le cheptel et les autres moyens de subsistance, comme ce fut le cas en Haïti lors du passage de l’ouragan Matthew. Durant les trois dernières années, « nous avons assisté à des conditions météorologiques exceptionnelles : des pics de température à plus de 50°C en Asie, des ouragans d’une intensité record dans les Caraïbes et dans l’Atlantique qui ont atteint l’Irlande, des inondations dévastatrices causées par la mousson et frappant des millions de personnes, ou bien encore une terrible sécheresse en Afrique de l’Est », constate l’Organisation mondiale de la météo en 2017.

L’agroécologie pour accroître la résilience des paysans

Pour prévenir et diminuer les risques liés aux aléas climatiques, AVSF accompagne les paysans et paysannes dans le développement des pratiques agroécologiques, reconnues pour améliorer la résilience des familles et des territoires vulnérables. Diversification des cultures, développement de l’intégration agriculture-élevage, amélioration de la fertilité des sols sont quelques pratiques agroécologiques efficaces. Ces pratiques doivent être associées à un renforcement des échanges et de la coordination entre les acteurs sur les territoires, pour favoriser l’adaptation des systèmes agricoles et d’élevage paysans.

2 exemples de projets pour réduire l’effet du changement climatique

AVSF accompagne les producteurs de la région des Savanes au Nord Togo pour la transition agroécologique de leurs agricultures, avec le soutien du FFEM.
En savoir + sur ce projet

AVSF intègre également des actions liées à la limitation des gaz à effet de serre et la déforestation, en soutenant au Mali, l’accès des familles aux énergies renouvelables pour le développement et la valorisation des activités agricoles.
En savoir + sur ce projet

AVSF a également mis en œuvre ou intégré à ses projets des actions de prévention et d’adaptation aux aléas climatiques, qui restent une priorité pour les agricultures paysannes des pays du Sud :

• Mise en place de systèmes d’alerte précoce à Madagascar et dans les zones pastorales du Sénégal ;
• Aménagement préventif des bassins versants et reboisement en Haïti ;
• Développement de la micro-irrigation associée aux pratiques agroécologiques à Madagascar.