Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement
  • Burkina Faso Image principale
  • burkina faso.png

Soutenir les filières d'élevage, base de la sécurité alimentaire des familles

Enclavé au milieu du Sahel, le Burkina Faso est un pays aride, avec une très longue saison sèche qui rend une grande partie de son territoire peu apte à l’agriculture. Près de 85% des ménages tirent donc de l'élevage une partie importante de leurs revenus et leur alimentation. Pourtant, l’élevage des petits et grands ruminants et de la volaille rencontrent encore de nombreuses contraintes : l'accès aux soins vétérinaires reste difficile ; les sécheresses récurrentes affectent les disponibilités en eau et en fourrage, les conflits avec les agriculteurs sont nombreux pour l'accès aux terres. Enfin, la transformation et la commercialisation des produits animaux restent encore artisanales et pourraient être améliorées au bénéfice des éleveurs et des consommateurs.  

Le Burkina Faso s'est par ailleurs dotée en 1991 d'une loi de décentralisation, ouvrant par là-même de nouvelles opportunités pour que collectivités locales et populations puissent ensemble définir les priorités du développement de leur territoire. AVSF participe donc au renforcement des collectivités burkinabé dans le cadre de programmes de coopération décentralisée Nord-Sud : depuis 2009, AVSF accompagne des actions de promotion de l’aviculture villageoise dans la région des Hauts-Bassins, fruits de la coopération avec la région Rhône-Alpes. En appui au Ministère de l’Agriculture burkinabé, AVSF offre ses services professionnels dans le cadre du renforcement de la compétitivité des filières agro-sylvo-pastorales, avec la mise à niveau de petites entreprises dans différents secteurs, en particulier de l'élevage, l'abattage et la transformation de produits d’origine animale, et l’harmonisation avec les normatives internationales pour des marchés nationaux, sous-régionaux et internationaux.

Mettre en valeur des terres dégradées au Nord du Burkina

Dans tout le Nord du Burkina, très souvent déjà dans des situations de grande précarité, agriculteurs et éleveurs font également face aux effets du changement climatique (forte variabilité de la pluviométrie, dégradation accélérée des ressources naturelles, en particulier désertification et érosion des terres qui accentuent la fragilité et l'insécurité alimentaire des ménages. En alliance avec la recherche burkinabé et française, AVSF met ses compétences au service des communes et communautés paysannes pour sécuriser durablement la production et améliorer les conditions de sécurité alimentaire : amélioration du petit élevage (volaille, petits ruminants) ; diffusion à large échelle de pratiques et techniques déjà validées par la recherche comme le zaï mécanisé, l'emploi de compost amélioré, l'agroforesterie, pour la récupération de terres dégradées. 

Nos actions