Pour que les femmes et les hommes
vivent de la terre durablement
  • Madagascar
  • Culture
  • Riziere
  • Femme
  • Beneficiaires
  • Femme
  • Eau
  • MACOOCN20110025
  • Marche
  • Femmes au champs

Une action historique sur l'élevage pour assurer la sécurité alimentaire

En septembre 2011, la pauvreté et l'insécurité alimentaire à Madagascar atteignaient des proportions dramatiques. 76,5 % de la population se situe en-dessous du seuil de pauvreté, fixé à 234 USD par an et par personne, un taux qui atteint plus de 82% dans les campagnes.  L’agriculture reste pourtant un secteur crucial : les paysans représentent plus de 70 % de la population mais rencontrent de nombreuses difficultés : absence de services, difficultés d'écoulement des produits ou d'accès au capital, etc. Faits aggravants : la terre est répartie de façon inégalitaire, et le pays subit une déforestation dramatique, conséquence du défrichement pour la production de charbon, la collecte de bois de chauffe ou de construction, de la pratique de la culture sur brûlis ou de l’exploitation commerciale illicite de bois précieux. Madagascar est par ailleurs considéré par les experts du GIEC comme l’un des trois pays les plus vulnérables au changement climatique. Les cyclones sont actuellement deux fois plus nombreux chaque année qu’il y a 20 ans. Depuis 1992, AVSF accompagne ainsi des familles rurales malgaches pour sécuriser et développer leur production agricole ou d'élevage, face à des risques croissants.

D'un soutien historique à l'élevage à l'appui aux filières vivrières locales et d'exportation

A Madagascar, AVSF est reconnue pour son action historique d'appui à l'élevage et de mise en place de services de santé animale de proximité et de qualité. Plus de 120 auxiliaires communautaires de santé animale ont ainsi été formés et sont toujours en activité, pouvant intervenir auprès de plus de 10 000 familles. AVSF soutient également le développement du petit élevage (poulet "gasy") qui bénéficie d'un marché local très important.

Depuis 2000, AVSF a diversifié sa coopération pour mieux répondre aux besoins. Dans plusieurs régions malgaches, AVSF promeut la diffusion ou l'amélioration de techniques agroécologiques adaptées aux conditions paysannes et qui répondent à l'enjeu environnemental : les productions  de riz et de manioc ont ainsi doublé. Pour mieux anticiper les contraintes liées à l'accès à l'eau, AVSF a également mis en place à l'échelle nationale une chaîne de petits fabricants et distributeurs de kits de micro-irrigation goutte-à-goutte à faible coût : en moins de trois ans, plus de 10 000 familles paysannes bénéficient déjà de ces kits qui ont permis d'étendre les cultures maraichères et fruitières, d'améliorer leurs revenus et de diminuer la pénibilité du travail, des femmes notamment.

Premier pays exportateur mondial de vanille, Madagascar a également une partie de son agriculture tournée vers l’exportation. Le poivre, le clou de girofle, le litchi et les huiles essentielles sont exportés mais les circuits traditionnels ne rémunèrent pas toujours les paysans de façon équitable pour leur travail. En partenariat avec des partenaires commerciaux européens, en particulier la SCOP Ethiquable, AVSF accompagne la création de coopératives agricoles qui vendent déjà en Europe des litchis et de la vanille certifiés "Commerce Equitable". Avec déjà des résultats très prometteurs : le revenu de certains de ses producteurs a ainsi plus que doublé sur ces filières.

Nos actions