Concilier protection des forêts et développement économique


La forêt apporte, depuis toujours, des services cruciaux pour la vie sur terre. Aujourd’hui, près d’un habitant sur quatre sur la planète dépend directement de la forêt pour se nourrir, se loger, se soigner et se chauffer.

Pourtant, chaque année, près de 10 millions d’hectares de forêt disparaissent et 73%* de cette déforestation est liée à l’expansion agricole. Si l’agriculture industrielle en est le premier facteur (40%) pour la culture de soja, de palmier à huile, de canne à sucre ou l’élevage, l’agriculture familiale vient en seconde position (33%) : la pression démographique, les besoins en bois-énergie, l’appauvrissement des sols et les pratiques agricoles extensives contraignent, dans certaines situations, les plus pauvres à défricher les forêts.

Accompagner les communautés à gérer durablement les forêts

Face à ces enjeux, AVSF favorise la participation effective des communautés usagères des forêts à la gestion et protection de celles-ci, en œuvrant notamment à la reconnaissance de leurs droits et à leur organisation. AVSF les aide à se constituer en « comités villageois de gestion » reconnus comme interlocuteurs par les autorités locales et forestières.

Elle favorise leur implication pour définir les vocations des zones forestières et limitrophes : les méthodes de « cartographie et zonage participatifs » permettent aux communautés d’être actrices de la gestion durable des ressources, en représentant leur territoire et en identifiant les ressources naturelles présentes, leurs usages ou la nécessité de les protéger.

AVSF permet également à des coopératives et groupements locaux de développer des activités génératrices de revenus et de s’insérer dans des filières durables qui génèrent des emplois tout en préservant la forêt telles que l’apiculture, la transformation de produits forestiers non ligneux, de moringa et néré ou l’agroforesterie.

L’agroforesterie : retrouver les bénéfices des arbres là où il n’y a plus de forêt

AVSF appuie le développement de systèmes agroforestiers qui combinent présence d’arbres et production agricole.

Ces derniers sont vertueux à plus d’un titre : ils permettent de générer des revenus stables pour les producteurs grâce à la diversification, et en valorisant certains produits sur des marchés biologiques et équitables (karité, cacao…). Grâce à la présence d’arbres de couverture, d’arbres fruitiers et des productions associées (tubercules etc.), ils apportent des bénéfices en termes de sécurité alimentaire, de régulation du climat, de gestion de la fertilité des sols et des ressources en eau.

En Côte d’Ivoire, par exemple, la mise en place de parcs agroforestiers permet aujourd’hui à des familles de concilier cultures vivrières annuelles (mil, etc.) et cultures pérennes (karité, néré, etc.). L’agroforesterie est également promue dans les périmètres maraichers, au sein desquels les arbres servent tant à délimiter les sites de production, qu’à produire des ressources fourragères et alimentaires.

Réconcilier développement économique et protection 

Les actions d’AVSF recherchent des compromis entre la gestion et la valorisation économique et sociale des forêts par les populations locales, et la nécessaire préservation de ces espaces au regard de leurs fonctions essentielles dans l’atténuation des effets du changement climatique et la conservation de la biodiversité. Le renforcement de pratiques agroécologiques, dont l’agroforesterie, dans les surfaces agricoles existantes permet ainsi de maintenir la productivité de ces terres et réduire la déforestation induite par le besoin de nouvelles terres à cultiver.

*Source : https://all4trees.org/dossiers/deforestation/causes/ – FAO Situation des forêts du Monde 2020

Projet(s)

en relation avec cette actualité

Agroécologie

Sénégal

Projet Dundi Ferlo : Restauration durable et participative de 1000 ha de forêt dans le Ferlo ; mise en place d’une gestion forestière communautaire ; augmentation de la disponibilité de fourrage en saison sèche et valorisation de produits forestiers non ligneux

Agroécologie

Équateur

Un partenariat sans précédent vise à promouvoir le développement économique des territoires amazoniens tout en préservant les écosystèmes et en luttant contre la déforestation.

Agroécologie

Côte d’Ivoire

Projet Observatoire Cacao Durable : Conception et mise en œuvre d’un dispositif de suivi-évaluation de l’impact du système de traçabilité du projet d’appui à l’agroforesterie dans les systèmes cacaoyers, en termes de productivité et de revenus pour les producteurs-ices.

Participez au projet en soutenant AVSF

Actualités

Retrouvez les dernières actualités d'AVSF

 

Younoussa BARRY, agronome sur le projet Thiellal au Sénégal, a mené une démarche participative de dialogue et d’expérimentations avec les populations qui les a amené à réduire les pesticides. […]

 

Dans le cadre de notre cycle dédié à l’alimentation du futur, Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières a le plaisir de vous inviter à sa prochaine conférence le lundi 27 […]

 

Le 4 juillet, AVSF organise une journée technique, gratuite sur inscription au Jardin d’agronomie tropicale de Paris : « comment créer les conditions d’une réduction de l’usage des pesticides et […]

 

Pour AVSF, Katia Roesch, chargée de programme Agroécologie et Changement Climatique Dans tous les pays du monde, les paysans et paysannes testent des méthodes, des pratiques de culture et […]