Du karité contre la pauvreté au Burkina Faso

Situées à 160 km de Ouagadougou, les provinces de la Sissili et du Ziro sont les plus fournies du pays en ressources naturelles forestières. Cependant, leurs territoires sont fortement dégradés par la demande en bois de chauffe et en terres agricoles. Grâce au programme Equité, AVSF aide la Fédération NUNUNA à sécuriser les parcs à karité situés dans ces forêts et à accompagner ses membres à tirer des revenus de l’exploitation des noix de karité tout en conservant les ressources naturelles de ces espaces.

Des productrices engagées

La Fédération Nununa a été créée en 2001 et fédère actuellement plus de 150 groupements féminins, soit plus de 5 000 productrices de karité. Sa mission principale est d’améliorer les conditions de vie de ses membres à travers la production et la commercialisation des produits et sousproduits oléagineux. Pour cela, elle récolte les noix dans des parcs à karité situés au sein de forêts classées et possède une usine de transformation des amandes en beurre brut, qu’elle exporte sur les marchés biologiques et équitables.

Des difficultés en approvisionnement en noix certifiées de qualité ont poussé la fédération à questionner ses pratiques de gestion et de sécurisation de ces parcs forestiers, fortement dégradés par des pratiques abusives de coupe de bois, de sur-collecte ou encore de feux de forêts.

Identifier pour mieux gérer

La création d’une cartographie précise entre les services de l’environnement burkinabé, les collectivités locales et les communautés, a permis de délimiter six parcs à karité.

Cette action a été d’une importance capitale pour la suite des activités car elle a permis de sécuriser les espaces de production et de créer une synergie entre les différents acteurs ayant contribué à son élaboration.

Pour lutter contre les pratiques de coupe illégale et de feux de brousse, une convention de gestion et un cahier des charges ont été validés par tous ces acteurs : ils stipulent notamment, l’interdiction de couper du bois vert, de grimper sur les arbres pour secouer les noix des branches, d’éviter la sur-collecte pour maintenir la biodiversité et faciliter la régénération. Des formations en technique de mise en place de pare-feux ont également été dispensées aux riverains pour lutter efficacement contre les feux.

Réduire la tension sur les forêts

En complément de ces règles de gestion, le développement d’activités complémentaires génératrices de revenus, comme l’apiculture, a permis de former et d’employer d’anciens “charbonniers – ces collecteurs illégaux de charbon et de bois – à la récolte du miel, dont les revenus sont ensuite redistribués au sein de la coopérative.

La fédération s’est également équipée d’une briquetteuse qui permet d’élaborer du combustible à partir du tourteau des amandes de karité. La réutilisation de ces résidus a permis à la coopérative d’économiser 191,8 tonnes de bois de chauffe par an et d’éviter l’enfouissement, néfaste pour les nappes phréatiques.

Une expérience qui en inspire d’autres

L’expérience de NUNUNA et de la gestion de ses parcs à karité a permis d’inspirer d’autres coopératives. En 2018, AVSF organisait un voyage d’échanges d’expériences avec 35 producteurs de l’organisation paysanne UGF-CDN pour s’imprégner de l’organisation NUNUNA et de ses pratiques qui concourent à la production d’un beurre de très bonne qualité.

D’ici 2023, le soutien à NUNUNA permettra d’étendre la sécurisation à 3 parcs à karité supplémentaires et de développer leur capacité de production. Un système digital sera installé pour garantir une meilleure traçabilité de la production et de la qualité. Il sécurisera les transactions financières entre la fédération et ses membres, dont les lieux de vie sont aujourd’hui toujours classés “zones rouges” face au risque terroriste.

Projet(s)

en relation avec cette actualité

Participez au projet en soutenant AVSF

Actualités

Retrouvez les dernières actualités d'AVSF

 

Younoussa BARRY, agronome sur le projet Thiellal au Sénégal, a mené une démarche participative de dialogue et d’expérimentations avec les populations qui les a amené à réduire les pesticides. […]

 

Dans le cadre de notre cycle dédié à l’alimentation du futur, Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières a le plaisir de vous inviter à sa prochaine conférence le lundi 27 […]

 

Le 4 juillet, AVSF organise une journée technique, gratuite sur inscription au Jardin d’agronomie tropicale de Paris : « comment créer les conditions d’une réduction de l’usage des pesticides et […]

 

Pour AVSF, Katia Roesch, chargée de programme Agroécologie et Changement Climatique Dans tous les pays du monde, les paysans et paysannes testent des méthodes, des pratiques de culture et […]