Face au changement climatique, quelles solutions apporte l’agroécologie ?

Paysans sénégalais - projet Dundi Ferlo

Pour AVSF : Bertrand Mathieu, chargé de programme du secteur “Agriculture paysanne, ressources naturelles et changement climatique”

Si l’adaptation au climat et la gestion des risques liés aux aléas climatiques constituent des dimensions inhérentes à toutes les activités agricoles, le dérèglement climatique a un impact de plus en plus fort. Les paysans et paysannes des pays du Sud sont les premiers touchés. Les variations climatiques rendent de plus en plus hasardeuses les décisions de dates de semis ou les choix d’itinéraires des troupeaux pour l’élevage transhumant.

AVSF considère l’approche globale de l’agroécologie comme pleinement légitime pour répondre de façon équilibrée à l’ensemble des défis auxquels sont confrontées les agricultures paysannes.

Aléas climatique : augmenter la capacité d’adaptation des familles paysannes

L’une des priorités d’AVSF est de renforcer les systèmes de production agroécologiques grâce à des combinaisons de pratiques adaptées aux conditions particulières du territoire : techniques de conservation des eaux et des sols, enrichissement du sol en matière organique, agroforesterie, etc. Un ensemble de techniques qui permettent de limiter les effets néfastes des variations de températures ou des vents et pluies excessives. Le maintien de la biodiversité agricole, en particulier la diversité génétique des plantes cultivées et des animaux, constitue aussi un facteur de résilience au changement climatique.

L’une des priorités d’AVSF est de renforcer les systèmes de production agroécologiques grâce à des combinaisons de pratiques adaptées aux conditions particulières du territoire : techniques de conservation des eaux et des sols, enrichissement du sol en matière organique, agroforesterie, etc. Un ensemble de techniques qui permettent de limiter les effets néfastes des variations de températures ou des vents et pluies excessives. Le maintien de la biodiversité agricole, en particulier la diversité génétique des plantes cultivées et des animaux, constitue aussi un facteur de résilience au changement climatique.

Contribuer à l’atténuation du changement climatique

L’agriculture et l’élevage sont pointés du doigt comme une des principales sources d’émission de gaz à effet de serre (GES), notamment la déforestation pour l’extension des surfaces agricoles. Mais tous les modèles agricoles n’ont pas la même responsabilité !

AVSF accompagne la transition agroécologique des agriculteurs et agricultrices du Sud en encourageant la mise en place de pratiques qui favorisent la restauration des terres dégradées, la séquestration du carbone dans les sols et ainsi, la réduction des émissions de GES. Parmi ces pratiques, on peut citer l’augmentation des espèces légumineuses dans les rotations et associations culturales, le maintien et le renforcement de la place des arbres dans les agrosystèmes cultivés et dans les espaces pastoraux, etc.

Par ailleurs, à l’échelle des systèmes alimentaires, la recherche d’une plus grande efficacité énergétique dans la transformation des produits agricoles et le développement des circuits courts pour limiter le transport des produits, sont autant d’options qu’AVSF encourage dans une optique d’atténuation.

Une combinaison d’actions pour répondre aux multiples défis

Certaines technologies s’avèrent prometteuses pour s’adapter aux effets de plus en plus marqués du changement climatique, que ce soit le développement du numérique pour les prévisions climatiques et l’aide à la décision, ou les nouvelles techniques génomiques pour accroître la tolérance de variétés à la sécheresse. Le soutien à la recherche et aux services publics pour garantir l’accès des paysans et paysannes les plus vulnérables à ces technologies apparaît une condition essentielle de leur développement. D’autres stratégies, telles que l’appui aux financements des équipements et intrants spécifiques, l’accompagnement dans la recherche de débouchés commerciaux pour les produits agroécologiques, la formation et les partages d’expériences, sont à combiner pour permettre d’accélérer les transitions agroécologiques des territoires.

Projet(s)

en relation avec cette actualité

Agroécologie

Sénégal

Projet Dundi Ferlo : Restauration durable et participative de 1000 ha de forêt dans le Ferlo ; mise en place d’une gestion forestière communautaire ; augmentation de la disponibilité de fourrage en saison sèche et valorisation de produits forestiers non ligneux

Agroécologie

Haïti

Mise au point et diffusion de techniques agricoles pour augmenter la productivité des systèmes agroforestiers à dominante café et leur adaptation au changement climatique.

Participez au projet en soutenant AVSF

Actualités

Retrouvez les dernières actualités d'AVSF

 

Le 4 juillet 2024, AVSF organisait une journée technique sur le thème : « comment créer les conditions d’une réduction de l’usage des pesticides et produits vétérinaires dans une […]

 

L’avenir de l’agriculture et des systèmes alimentaires mondiaux va être ponctué de nombreux défis et d’incertitudes. L’ONG Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières (AVSF) a joué le jeu de la […]

Élevage et santé animale

Pour AVSF, Amélie Bajolet, administratrice d’AVSF et présidente du label Bee Friendly  Si l’utilisation de pesticides a presque doublé entre 1990 et 2020, cette accélération s’est faite à plusieurs […]

 

Le 4 juillet, AVSF organise une journée technique, gratuite sur inscription au Jardin d’agronomie tropicale de Paris : « comment créer les conditions d’une réduction de l’usage des pesticides et […]